Le Nigéria est à 40 minutes d'écrire une nouvelle page de l'histoire du basket africain

Le Nigéria est à 40 minutes d'écrire une nouvelle page de l'histoire du basket africain

TUNIS (FIBA AfroBasket 2017) - Une victoire en finale du FIBA AfroBasket 2017 contre les hôtes de la Tunisie, à la Salle Omnisports de Radès, permettrait au Nigeria de décrocher un second titre continental consécutif. Le Nigeria est la seule équipe du tournoi à avoir joué aucun match de préparation avant ce championnat d'Afrique. En plus de ça, les D'Tigers qui ont eu seulement 4 jours de préparation à Abuja avec un effectif complet, affichent une étonnante sérénité, surtout à ce niveau de compétition où chaque erreur se paie cash. Si ils parviennent à remporter le titre, ils rejoindront leurs soeurs nigérianes dans l'histoire du basket africain. Il faut rappeler que l'équipe nationale féminine du Nigéria a été sacrée championne d'Afrique 2017 à Bamako sans avoir disputé le moindre match de préparation. Incroyable! Un autre point en commun, à la tête des deux équipes, des entraîneurs nigérians, sans oublier que 8 des 12 athlètes qui forment chacune de ces deux equipes, sont nés aux États-Unis. Donc les deux équipes ont présenté un effectif assez similaire avec 4 athlètes évoluant dans le championnat national. C'était l'idée du président de la NBBF Mohamed Kida et il n'est pas loin d'avoir totalement raison.
 

Mais il faudra au Nigeria bien plus que le seul statut de meilleur marqueur du tournoi. L'équipe d'Alex Nwora devra faire face à pas mal d'adversité, notamment à une salle de 12'000 totalement acquise à la cause de la Tunisie et plus important encore, au savoir-faire du coach Mario Palma, déjà couronné à quatre reprises.

Il y a deux ans - au même endroit - le Nigeria s'était incliné contre la Tunisie durant la phase de groupes. Il avait ensuite enchaîné avec quatre succès consécutifs pour remporter son tout premier titre africain, alors que la Tunisie avait dû se contenter du 3ème rang final.

Si Ike Diogu, Ikechukwu Nwamu et Bryant Mbamalu continuent à être aussi adroits à trois points qu'ils l'ont été jusqu'à présent, il faudra alors impérativement que la Tunisie serre sa défense pour éviter un revers à domicile.

L'ailier-fort de 34 ans Diogu - triple participant au FIBA AfroBasket - est devenu l'homme providentiel du Nigeria, affichant les meilleures moyennes de son équipe aux points (22) et aux rebonds (8).

"La Tunisie est très solide, elle n'a pas encore perdu. Mais nous serons prêts à la défier," ajoute-t-il. 

JOUEURS À SUIVRE : Diogu est l'homme à tout faire de la sélection nigériane. Il est d'ailleurs le seul rescapé de la campagne victorieuse de 2015.

En l'absence de Salah Mejri et Michael Roll, Makram Ben Romdhane et Omar Abada ont endossé les rôles de leader de la Tunisie.

HISTOIRE : le Nigeria mène 2-1 aux confrontations directes depuis 2005.

DÉFI : la Tunisie organise le tournoi pour la troisième fois - après 1987 et 2015 - mais elle n'a jamais atteint la finale auparavant. 

À LA CLÉ : ce duel entre les deux meilleures nations africaines pourrait permettre au vainqueur d'asseoir sa domination continentale.  

Retour à l'accueil