Afrobasket féminin 2017 : les Angolaises de retour sur le podium ?

LUANDA (FIBA Women's AfroBasket 2017) - À l'approche du FIBA Women's AfroBasket 2017, nous passons en revue les 12 équipes qui seront présentes du 18 au 27 août à Bamako, au Mali.

Équipe : Angola NIKE FIBA World Ranking : 18ème

Dernière participation au FIBA Women's AfroBasket : 2015 (5 victoires, 3 défaites ; 4ème place)

Meilleur résultat obtenu au FIBA Women's AfroBasket : Vainqueur en 2011 et 2013

Comment l'équipe s'est qualifiée pour le FIBA Women's AfroBasket 2017 : Qualification grâce à sa 4ème place du FIBA Women's AfroBasket 2015

Histoire/Qualification : Le FIBA Women's AfroBasket 2017 marque sa 17ème participation consécutive à la compétition. Depuis que l'Angola est devenu un État indépendant du Portugal en 1975, le basketball féminin a produit de brillants talents, malgré des hauts et des bas en cours de route. Hôte en 1983 de la compétition à alors six équipes, l'Angola n'avait pas fait mieux qu'une 6ème place, avec un décevant bilan de 1-4, tandis que le Zaïre (aujourd'hui République démocratique du Congo) s'était emparé de son tout premier trophée continental.

Après plusieurs tentatives infructueuses, c'est finalement en 2011 à Bamako, au Mali, que l'Angola avait pu conquérir le titre de champion d'Afrique. Et la moitié des héroïnes de Bamako - Sonia Guadalupe, Ngiendula Filipe, Felizarda Jorge, Fineza Eusebio, Cristina Matiquite et Luisa Tomas - font toujours partie de l'équipe. De quoi rêver de monter à nouveau au sommet de la hiérarchie africaine. Inspirées par le triomphe à Bamako en 2011, synonyme de qualification - sa toute première - pour les JO, les Angolaises avaient ensuite pris d'assaut Maputo (Mozambique) deux ans plus tard pour défendre avec succès le titre acquis en 2011, devenant ainsi la seconde nation africaine - après le Nigeria - à gagner deux sacres continentaux de suite. Ce faisant, l'Angola avait décroché l'un des deux billets qualificatifs africains pour la Coupe du Monde féminine FIBA 2014 en Turquie.

Joueuses clés : Il y a deux ans, la native des USA Italee Lucas n'avait pas pu représenter son pays d'adoption, mais elle n'avait pas pour autant tiré un trait définitif sur la sélection. Joueuse électrifiante réputée à travers tout le continent africain, notamment grâce à sa belle carrière avec son club Inter Clube de Luanda, champion d'Angola, Lucas est rapidement devenue l'une des leaders de l'équipe, tant sur qu'en dehors du terrain. Il y a deux mois, elle a été désignée MVP du championnat angolais 2017.

Star montante : Née en France de parents angolais, Rudiane Eduardo est une ailière d'1.85m capable d'attaquer le panier. Elle n'a encore jamais revêtu le maillot de l'Angola dans une compétition FIBA.

L'équipe : Les Angolaises pourraient être tentées de voir en Bamako un endroit symbolique. Mais les absences conjuguées de Nacissela Mauricio - double MVP du FIBA Women's AfroBasket qui a pris sa retraite internationale - et de Nadir Manuel - en attente d'un heureux événement - risquent de peser trop lourd dans la balance de l'équipe coachée par Jaime Covilha. Ce dernier aura bien un groupe de joueuses expérimentées et talentueuses à disposition, mais il reste à savoir si elles seront en mesure d'exprimer leurs qualités et conquérir un autre titre continental. Covilha, brillant technicien, fera sa seconde apparition dans le tournoi, lui qui a guidé les Angolaises vers une décevante 4ème place il y a deux ans au Cameroun.

Prévision : Si la sélection trouve son équilibre, améliore sa présence au rebond et défend plus fort, elle pourrait se glisser parmi les quatre premières de la compétition.

Retour à l'accueil