Stephen Curry : " On doit rester nous-mêmes "

OAKLAND, Calif. - Stephen Curry avait un message pour ses coéquipiers des Warriors de Golden State avant le Game 2 début des Finales NBA: restez vous-mêmes.

Oubliez les histoires de revanche après le désastre de 2016, la rivalité entre les Warriors et les Cavaliers de Cleveland ou les discussions sur le troisième volet d'une trilogie. Allez simplement jouer.

Et le message du double récipiendaire du titre de joueur par excellence a fonctionné à merveille.

Kevin Durant a été dominant, 11 mois après avoir quitté le Thunder d'Oklahoma City au profit des Warriors, et Curry a retrouvé ses repères après avoir retiré une manche protégeant son coude droit. Ils ont inscrit un total de 66 points dans une retentissante victoire de 113-91 lors du premier match, jeudi. Et les champions en titre devront maintenant trouver une solution pour ralentir Durant avant la suite de la finale, dimanche à l'Oracle Arena.

« Nous avons très bien fait en continuant de jouer à la manière des Warriors, sachant qu'il y a beaucoup de talent sur le terrain, a expliqué Curry, qui a inscrit 28 points et 10 passes. Et c'est ce que nous devons faire si nous voulons gagner le championnat: nous devons rester nous-mêmes. »

Les Cavaliers pensent probablement la même chose après la contre-performance du match no 1, quand ils ont accumulé 20 balles perdues tout en étant incapables d'empêcher Durant de se rendre au panier. Durant a réussi six dunks en première demie, et quand il est resté en péphérie, il a réussi les tirs de trois points.

La bande à LeBron James a promis de mieux appliquer les principes de base lors du deuxième match, particulièrement en défensive.

« Nous devons d'abord les freiner, a noté Kevin Love, qui a récupéré 21 rebonds lors du premier match, un record des Cavaliers en séries. C'est évident quand vous regardez la reprise du match. »

James et Kyrie Irving ont réussi seulement 19 de leurs 42 tirs combinés, mais la mauvaise gestion du ballon des Cavaliers a permis aux Warriors de décocher 106 lancers, contre 86 pour les Cavs.

« Peu importe combien de jours vous avez pour vous préparer, vous ne pouvez pas simuler ce qu'ils font pendant les matchs, a mentionné James. Nous avons maintenant un premier match en banque. Nous avons fait beaucoup d'erreurs et ils en ont profité. Nous avons maintenant deux jours pour voir ce qu'ils ont fait, ce que nous avons mal fait, et tenter de nous ajuster pour le deuxième match. »

Retour à l'accueil