Stephen Curry : « Je ne dois pas les laisser essayer de me sortir du match »

Une des clés du Game 4 pour les Cavaliers, ça a été leur capacité à enfin ralentir Stephen Curry, qui a été très peu en vue. Ils l’ont parfaitement défendu, en le prenant notamment très souvent à deux en sortie d’écran pour le pousser à se séparer du ballon, et l’ont même pris à deux lorsqu’il n’avait pas le ballon  On a finalement vu très peu le meneur avec le ballon dans les mains et il n’a pas eu la même liberté que lors des trois premiers matchs. Il a tenté seulement 13 shoots pour 4 réussites, et va devoir mieux gérer ces prises à deux et l’équipe tenter de le libérer un peu plus.

« Ils ont fait du bon boulot sur lui lors du Game 4. En première mi-temps nous avons exécuté beaucoup de systèmes qui partaient du joueur avec le ballon et en seconde mi-temps beaucoup loin du ballon. Le plus difficile c’est de jouer lorsque vous êtes menés. Peu importe les conditions, c’est difficile. Nous étions menés de 20 points d’entrée dans le premier quart. Donc jouer en étant derrière au score c’est une position difficile, vous commencez à chercher des choses. Et nous avons été dispersés le reste du match. Mais il y a des choses que nous pouvons faire pour le libérer et nous allons essayer lors du Game 5. » Steve Kerr

Ils ont fait du très bon boulot lors des trois dernières années, c’est quelque chose que nous attendions, qu’ils fassent des ajustements, mais vous devez quand même jouer avec agressivité et les faire travailler en défense, même s’ils veulent vous trapper en tête de raquette, parce que cela peut générer beaucoup de bonnes choses, surtout si je peux m’en défaire, ou attirer ces défenseurs loin du cercle et faire tourner le ballon, car dans ce cas on se retrouve dans une situation de 4-contre-3. Vous ne pouvez pas être passif. » Stephen Curry

Il semble tout de même bien plus à l’aise avec le ballon dans les mains.

« Loin du ballon il y a plus d’opportunités pour eux pour essayer de me bloquer. Mais beaucoup de nos systèmes me permettent de me déplacer sans le ballon, de changer de côté, de profiter des pin-downs et de ce genre de choses, pour essayer d’attirer les défenseurs et créer peut-être des ouvertures pour les autres, ou pour moi. Mais je pense que lorsque j’ai le ballon dans les mains, je dois être un peu plus agressif que je ne l’ai été dans le Game 4. Je dois essayer d’aller dans la raquette, de créer du jeu, et de ne pas les laisser essayer de me sortir du match. »

Retour à l'accueil