La Draft 2017 a sacré Markelle Fultz (balle en main) en n°1. Frank Ntilikina (en rouge) a été sélectionné à la huitième place par New York. (NBA/Getty Images)

La Draft 2017 a sacré Markelle Fultz (balle en main) en n°1. Frank Ntilikina (en rouge) a été sélectionné à la huitième place par New York. (NBA/Getty Images)

Les favoris, les Français, les rumeurs...la soirée de la Draft a été animée jeudi soir et a notamment récompensé Markelle Fultz ainsi quel le Français Frank Ntilikina. Voici les trois principaux points à retenir de la cuvée 2017.

Markelle Fultz n°1

La Draft 2017 n'aura pas réservé de surprise majeure quant à l'identité de son n°1. Très convoité, le meneur de jeu Markelle Fultz n'a pas échappé aux Philadelphia Sixers, qui avaient réussi à échanger leur troisième choix avec le premier des Boston Celtics, dont le recrutement d'un meneur n'était pas une priorité. Une fois Fultz drafté par Philadelphie, les Los Angeles Lakers se sont tenus à leur plan de départ, à savoir Lonzo Ball. Les sorties médiatiques embarrassantes de son père, LaVar, et des workouts (entraînements privés) décevants n'ont pas eu raison du staff et de Magic Johnson, qui espèrent construire sur la polyvalence de Lonzo Ball pour ramener les Lakers en play-offs. LaVar Ball n'a pas manqué de se signaler, confirmant ainsi que la saga Ball en NBA ne fait que débuter.

Prime à la jeunesse

16
16 des 30 joueurs draftés au premier tour sont des «freshmen» (des joueurs n'ayant qu'une année d'expérience universitaire). C'est un record pour la Ligue. Sur les 30 sélectionnés, seuls 2 sont des séniors, un record également.

Les Boston Celtics ont opté pour Jayson Tatum, un ailier prometteur et offensif. Les C's ont un temps été annoncé en négociation avec Indiana pour récupérer Paul George et il n'est pas dit que Tatum ne serve pas de monnaie d'échange dans une éventuelle transaction. Les Phoenix Suns et les Sacramenton Kings ont récupéré d'excellents joueurs en draftant respectivement Josh Jackson et De'Aaron Fox.

Les 14 premiers draftés
1. Markelle Fultz (Philadelphia Sixers)
2. Lonzo Ball (L.A. Lakers)
3. Jayson Tatum (Boston Celtics)
4. Josh Jackson (Phoenix Suns)
5. De'Aaron Fox (Sacramento Kings)
6. Jonathan Isaac (Orlando Magic)
7. Lauri Markkanen (Chicago Bulls, via échange)
8. Frank Ntilikina (New York Knicks)
9. Dennis Smith Jr. (Dallas Mavericks)
10. Zach Collins (Portland Trail Blazers, via échange)
11. Malik Monk (Charlotte Hornets)
12. Luke Kennard (Detroit Pistons)
13. Donovan Mitchell (Utah Jazz, via échange)
14. Bam Adebayor (Miami Heat)


Frank Ntilikina, Français drafté le plus «haut»

La probabilité de voir Frank Ntilikina devenir le joueur Français à être drafté à la position la plus haute jamais enregistrée était très grande. Les dernières projections avaient tout de même envoyé le Français hors du Top 10. Il a finalement été sélectionné en huitième, par les New York Knicks. Un pari pour la franchise de Derrick Rose, qui va chercher à dégraisser pendant l'été (Porzingis ?). Ntilikina retrouvera à New York Joakim Noah, qui était avant lui le Français drafté le plus haut (9e). Les Knicks devraient conserver Ntilikina et le faire jouer dès la saison prochaine.

Pour le contingent tricolore inscrit à la Draft, la soirée s'est terminée sur un 50-50. Aux côtés de Ntilikina, Mathias Lessort et Alpha Kaba ont inscrit leur nom à la liste de la promotion 2017. L'intérieur de Nanterre a semblé un temps nerveux  mais a finalement affiché un grand sourire lorsque les Philadelphia Sixers l'ont choisi en 50e position. Alpha Kaba, qui n'avait pas fait le déplacement, a été retenu en dernier (60e) par les Atlanta Hawks.

Jimmy Butler fait ses valises, pas Kristaps Porzingis ni Paul George

À peine débutée, la soirée a offert son information la plus importante quelques minutes avant l'annonce du 7e choix, propriété des Minnesota Timberwolves. Ces derniers ont en fait réussi à monter un échange avec les Chicago Bulls, récupérant ainsi Jimmy Butler pour envoyer en retour Zach LaVine, Kris Dunn et leur choix. Les Bulls en ont profité pour recruter le Finlandais Lauri Markkanen et signifier à la NBA que l'heure est à la reconstruction. Les Wolves sont annoncés comme étant les grands gagnants de la soirée puisqu'en plus d'avoir récupéré un All-Star, ils ont également obtenu le pivot Justin Patton en 16e choix.

Kristaps Porzingis (New York Knicks) et Paul George (Indiana Pacers) ont été au coeur des rumeurs pendant toute la soirée mais aucune équipe n'est parvenu à monter une proposition digne de ce nom pour se transformer. Les deux joueurs restent dans leur club respectif, pour l'instant.

Retour à l'accueil