Les Warriors, prédateurs au sang-froid

S’ils ont craqué l’an passé en finales face à ces mêmes Cavaliers, depuis deux ans les Warriors font preuve d’un impressionnant sang-froid dans des conditions difficiles et ils arrivent très souvent à sortir vainqueurs des situations chaudes. Cette nuit c’était très très mal embarqué pour eux dans le dernier quart après un mauvais retour des vestiaires. Ils ont été menés pendant tout le dernier acte et à 2’30 de la fin, ils accusaient un retard de 6 points alors que les Cavs avaient le ballon. Ils ont alors verrouillé tout en défense et s’en sont remis à leurs stars Stephen Curry et Kevin Durant, qui ont inscrit les 11 points du 11-0 qui a conclu le match.

« C’était tout simplement une performance incroyablement solide et tenace. Ce n’était pas notre match le plus intelligent de l’année, mais c’était sans doute le plus solide dans la façon où nous nous sommes accrochés. » Steve Kerr

La défense des Californiens a été le détonateur puisqu’elle a grandement contribué à pousser les Cavs à rater leurs 8 derniers shoots alors que KD enfilait les perles

« Nous n’avons pas perdu le ballon dans ces 3 dernières minutes et évidemment nous avons deux des meilleurs scoreurs du monde avec Steph et KD, et ils ont fait du super boulot pour nous ramener dans le match, avec l’aide de notre défense. Notre défense a vraiment été solide. Nous ne leur avons pas laissés de shoots ouverts à 3-pts alors qu’ils ont en eu tout le match, et nous avons essayé de les pousser à nous battre en 1-contre-1, ce qu’ils faisaient jusque là mais au bout de 48 minutes de jeu vous pouvez vivre avec le fait que quelqu’un vous batte juste en jouant en 1-contre-1. » Klay Thompson

Ils n’ont surtout jamais paniqué, Kevin Durant en tête. Pas au mieux en 3ème quart, il a pris les choses en main dans le dernier acte avec 14 points en 9 minutes.

« C’est un joueur de basket confiant et qui connait ses qualités. Ce genre de moment ne submerge jamais aucun d’entre nous, surtout KD. C’était fun à voir lorsque nous étions dans ces possessions, la patience et le calme dont nous faisons tous preuve. Il avait le ballon entre les mains, il allait sur ses spots, avec confiance pour faire ce genre d’actions. Puis tout cela est nourri par notre défense collective, les 5 gars essaient de trouver un moyen d’avoir un stop de façon à pouvoir avoir une opportunité de contrôler le match et de surmonter l’obstacle. Donc pendant les temps morts où les arrêts de jeu, personne ne paniquait. C’était en quelque sorte paisible, vraiment. Il restait encore beaucoup de temps, il fallait juste trouver des solutions. Évidemment KD a mis des gros shoots et nous avons fait des stops importants. Bien sûr il aide dans cette situation, mais toute notre expérience aide vraiment. Vous espérez pouvoir retenir les leçons du passé, des Game 3 qui nous ont échappés à l’extérieur parce que sur deux ou trois possessions vous leur donnez des paniers faciles ou vous perdez le ballon, et que le public s’enflamme et qu’ils se nourrissent de cette énergie. Cette année nous avons fait du bon boulot pour éliminer ça. Ca a été très important, tout le monde avait conscience que les petites choses que chacun pouvait faire en fin de rencontre allaient nous aider. Et ce n’est pas seulement le scoring, c’est tous les détails. Klay Thompson a été incroyable en fin de rencontre pour rendre la vie la plus difficile possible à Kyrie sur les situations de 1-contre-1. Andre est resté concentré sur LeBron. KD et Draymond ont communiqué, ils ont été nos piliers en défense. C’est tellement fun de faire partie de ça et de voir tout le monde qui se bat, qui essaye de terminer le boulot. Nous y sommes presque. » Stephen Curry

KD a fait basculer définitivement le match sur 8 points de suite face à une défense impuissante. Il a donné le coup de grâce à une bête déjà mal en point.

« Il a pris le match en main. Vous pouviez voir que c’était son moment. C’est un incroyable joueur de cette ligue depuis longtemps et je pense qu’il a a senti que c’était son heure, son moment, son équipe. Quand je dis « son équipe » ce n’est pas littérairement son équipe, nous avons un groupe autour de lui qui peut l’aider, créer de l’espace pour qu’il shoote, qu’il crée, et je pense qu’il s’éclate comme jamais sur le terrain. » Steve Kerr

Les Cavaliers étaient eux moins lucides et leurs deux stars peut-être un peu à bout de souffle, même s’ils l’ont démenti

« Nous avions le sentiment que la façon dont ils jouent, Kyrie et LeBron étaient chauds tout le match, mais c’est très fatiguant de faire des un-contre-un tout le match, et ces deux gars ont été incroyables avec 38 et 39 points, mais cela vous pompe énormément d’énergie. Nous n’avons cessé de dire aux gars qu’ils allaient se fatiguer. Qu’il fallait rester devant eux, les forcer à prendre des shoots extérieurs si possible. La fatigue à jouer un rôle. » Kerr

Désormais le plus dur est peut-être à faire pour les Warriors, remportaient ce dernier match, ce qu’ils n’ont pas réussi

Retour à l'accueil