Les Warriors mènent 2-0 dans la série face aux Cavaliers

Pour le retour sur le banc de Steve Kerr, les Warriors lui ont un offert un feu d’artifice. Malgré 20 ballons perdus, ils ont fait exploser la défense de Cleveland pour s’imposer (132-113) derrière 18 tirs primés, un Kevin Durant de nouveau intouchable (33 points, 13 rebonds, 6 passes, 5 contres) et un triple double de Stephen Curry (32 points, 11 passes, 10 rebonds) !
Les Warriors ont également pu compter sur le réveil de Klay Thompson (22 points à 4/7 de loin) alors qu’en face LeBron James, lui aussi en triple double (29 points, 14 passes, 11 rebonds), n’a pu compter que sur Kevin Love (27 points). Toujours invaincus en playoffs, Golden State ira à Cleveland avec le couteau entre les dents pour enfoncer le clou.

Chose promise, chose due
Dès la première action du match, LeBron James donne le ton pour les Cavs en défendant Kevin Durant dès le milieu de terrain. Derrière lui, tous ses coéquipiers sont dans les lignes de passes et Golden State perd rapidement autant de ballons que dans le Game 1. Forts de leur stops défensifs, les Cavs poussent la balle en transition grâce au King et cherche systématiquement Kevin Love poste bas. À eux deux, ils marquent les 14 premiers points de Cleveland.
Jamais distancés malgré des premières minutes difficiles, les Warriors ne tardent pas à réagir. Leur jeu de passes punit les choix de Cleveland, leur défense monte d’un ton et un 13-2 fulgurant leur donne dix points d’avance (26-16) ! Si JaVale McGee signe son entrée d’un alley-oop, sa défense sur pick & roll se fait punir par LeBron James. Les Cavs reviennent alors dans la partie mais leur défense souffre encore.

Les 15 points de Stephen Curry, à 10/10 aux lancers, permettent aux Warriors de marquer 40 points en premier quart.

LeBron James tient Cleveland à bout de bras
À l’exception de leurs huit pertes de balles, les Dubs contrôlent une nouvelle fois la rencontre et le début de deuxième quart temps confirme ce ressenti. Deux contres monumentaux d’Andre Iguodala et de David West en aide lancent leur transition et un tir primé de Klay Thompson conclut un 7-0 qui leur donne douze points d’avance (47-35).
Perdu sans LeBron James, les Cavs sortent la tête de l’eau dès son retour en jeu. La vista du King dissèque la défense des Dubs et un 14-5 les ramène à -3. Golden State tente de repartir de l’avant mais Stephen Curry n’est plus dans son match. Mauvaise passe, balle échappée, le meneur offre des munitions à LeBron James qui ne se fait pas prier pour jouer les bulldozers en transition. Alors qu’il n’est qu’à quatre rebonds du triple double (18 points, 10 passes, 6 rebonds), il faut toute la réussite de Kevin Durant pour garder les Warriors devant à la pause (67-64).

Un combat de puncheurs
Au retour des vestiaires, le duo Durant – Curry prend les choses en mains. Les deux MVP marquent 13 des 16 premiers points de leur équipe pour débuter le troisième quart temps, et Curry transforme LeBron en derviche tourneur pour redonner 11 points d’avance aux Dubs (86-75). Mais comme en première mi-temps, le King évite le naufrage des Cavs. Alors que Golden State se contente de tirer à trois points, le King leur passe un 7-0 avant de faire payer leur repli défensif avec deux passes millimétrées (86-82).

Un temps de mort de Steve Kerr suffit toutefois à remettre ses troupes dans le droit chemin. Si KD et Curry continue leur festival, c’est le réveil de Klay Thompson qui redonne le large aux Warriors. Le « Splash Brother » plante deux tirs très longue distance pour faire repasser l’écart au-dessus des dix points avant le dernier quart temps (102-88).

Le « Big 4 » beaucoup trop fort
LeBron James et Kevin Love continuent de se démener pour donner une chance aux Cavs mais J.R. Smith et Tristan Thompson sont eux de nouveaux transparents. Kyrie Irving, maladroit jusque-là, essaie de forcer le destin mais rien n’y fait. En face, l’armada de Golden State est sur un nuage. La balle bouge, les 3-points s’enchainent et en trois minutes de folie, leur avance dépasse les vingt longueurs. Tyronn Lue hisse le drapeau blanc alors que Kevin Durant, Stephen Curry, Klay Thompson et Draymond Green peuvent aller s’asseoir avec la satisfaction du travail bien fait.

Il faudra espérer que les Cavs retrouvent leur adresse à Cleveland tout en parvenant à mieux contrôler le tempo. Face à ces Warriors, il devient évident que Cleveland aura beaucoup de mal à lutter dans des duels trop offensifs.

Retour à l'accueil