LeBron James égale Magic Johnson, un premier triple-double pour Stephen Curry, la polyvalence de Kevin Durant

Dimanche soir, LeBron James, Stephen Curry et Kevin Durant ont chacun signé un match mémorable. Les deux premiers ont terminé la rencontre gagnée par Golden State face à Cleveland (132-113) avec un triple-double, tandis que le second n'est pas passé loin d'une ligne statistique rarissime.

LeBron James à hauteur de Magic Johnson

Réussir un triple-double les des Finales n'est pas exceptionnel pour LeBron James. Le «King» a d'ailleurs validé dimanche soir, à l'occasion de la défaite de Cleveland chez les Golden State Warriors (132-113), son 8e triple-doubles dans le cadre des Finales.

Une performance d'autant plus remarquable qu'elle permet à James d'égaler le record en la matière précédemment établi par Magic Johnson.

Stephen Curry, première

Peu coutumier des triple-doubles, Stephen Curry a porté dimanche son compteur personnel dans l'indicateur statistique à 8. Un faible total, dont la moitié tient sur la seule saison 2013-2014. Surtout, Curry a validé face à son public sont premier triple-double en play-offs. Une première dignement fêtée puisqu'accompagnée de la victoire sur Cleveland.

10/02/10
Le 10 février 2010, à l'occasion de sa première saison NBA, Stephen Curry réussit un joli triple-double lors de la victoire de Golden State face aux Los Angeles Clippers. Ce jour-là, le meneur avait ainsi inscrit 36 points (à 11/22 dont 7/11 à trois points) pour 10 rebonds, 13 passes et 3 interceptions.

​​​​​​Validé après celui de LeBron James, le triple-double de Stephen Curry lui a tout de même permis d'entrer un peu plus dans l'histoire de la NBA : c'est la première fois que deux adversaires opposés lors des Finales valident un triple-double lors du même match.

La polyvalence pour Kevin Durant

Meilleur marqueur des deux premiers matches des Finales, Kevin Durant s'impose déjà comme un sérieux prétendant au titre de MVP des Finales en cas de titre pour Golden State. Face aux Cavaliers, dimanche, l'ailier a bien failli réaliser un autre exploit : valider un 5x5. Il s'agit pour un joueur d'afficher au moins un cinq dans chacune des cinq catégories statistiques positives (points, rebonds, passes, interceptions, contres).

Lors du match 2, il n'a manqué que deux interceptions à Durant pour atteindre ce 5x5. Cela aurait constitué une première dans l'histoire des play-offs. Finalement, Kevin Durant s'est «contenté» d'aligner 33 points (à 13/22 au tir), 13 rebonds, 6 passes, 3 interceptions et 5 contres en 41 minutes. Il lui faudra attendre avant de postuler une nouvelle fois à entrer dans le cercle fermé des 5x5, fréquenté par Nicolas Batum, et dont le dernier entrant n'était autre que Draymond Green, son coéquipier, en 2015.

Retour à l'accueil