Kevin Durant : « Je ne veux pas me relâcher, ce n’est pas fini »

Kevin Durant a connu une remontée fantastique des Warriors en playoffs… Il y a un an. Sauf qu’à l’époque, il est encore membre du Thunder d’Oklahoma City, qui va manquer les Finales NBA malgré un avantage 3-1 face à Golden State en finale de Conférence Ouest. Finaliste malheureux contre Miami en 2012, l’ailier aura pour la première fois de sa carrière l’occasion de remporter le titre avec une victoire vendredi.

« Ce n’est pas terminé. Le boulot n’est pas fait. Les matchs pour terminer une série sont toujours les plus difficiles. De nombreux joueurs de cette ligue l’ont dit au fil des années, combien il était difficile de gagner un closeout game à l’extérieur. Je n’ai jamais été dans cette position d’être devant en Finales avec une occasion de terminer la série » Kevin Durant

« Il y a encore beaucoup de boulot à faire. Ils ne vont pas lâcher. Il y a beaucoup en jeu pour eux aussi. Ils doivent gagner un match. C’est ce qu’ils ressentent, donc il y a beaucoup de travail restant à faire pour nous. On sait qu’ils seront encore plus compétitifs au prochain match. La clé c’est de ne rien planifier. On a déjà été dans cette situation, où vous menez et tout le monde prévoit quelque chose. On en oublie le match en lui-même et cela donne confiance à l’autre équipe. Un difficile Game 4 nous attend. Ce n’est pas garanti. On est concentrés. On apprécie le moment et on se prépare pour le match » Andre Iguodala

S’il ne faisait pas encore partie de l’équipe lorsque Cleveland est devenu champion après avoir été mené 3-1, il est tout comme ses coéquipiers bien conscient que même si aucune équipe dans l’histoire de la NBA n’est revenue d’un 3-0 en Finales NBA, les Cavs ont déjà écrit l’histoire en 2016.

« Je sais à quel point ça va être excitant pour nous, mais leurs fans vont être là. Ils vont vouloir une victoire de leur équipe. Ce soir ça s’est vu. Les fans ont été super. Ils se sont nourris de leur énergie, clairement. Kevin Love, bien sûr, LeBron et Kyrie. On va devoir être encore meilleurs au Game 4 si on veut prendre cette série. Donc c’est un moment excitant. Le boulot n’est pas fait, on a encore beaucoup de travail.

Je n’ai jamais été dans cette position comme je l’ai dit plus tôt. Je ne veux pas relâcher. Ce n’est pas fini. C’est un sport fou. Tout peut arriver. Donc je ne veux pas me relâcher ou ressentir que c’est terminé quand ça ne l’est pas. J’essaie simplement d’apprécier le moment sans essayer de regarder ni dans le futur ni dans le passé mais en essayant de rester dans le présent, d’apprécier le moment pour ce qu’il est et de continuer à progresser, jusqu’à ce que je prenne du recul sur cette saison une fois que tout sera terminé. Mais pour le moment j’essaie juste de rester dans l’instant présent, d’apprécier chaque minute et de continuer à progresser » Kevin Durant

« C’est super mais évidemment nous n’en avons pas encore terminé. L’équipe a bien grandi je trouve » Stephen Curry

Et il ne faudra selon Klay Thompson s’attendre à une équipe de Golden State fatiguée ou fébrile car à deux doigts de soulever le Larry O’Brien Trophy :

« On ne sera pas fatigués car on a l’adrénaline de notre côté et on doit faire comme si c’était une situation de vie ou de mort. On ne veut pas revenir dans le Bay (Area) et gagner. On veut finir le boulot ici, oublier ce match aussi vite que possible et se concentrer demain matin pour être prêts vendredi. On sait ce qui est en jeu. Parfois l’émotion peut prendre le dessus mais ce n’est pas la pire des choses au monde. On ne va pas perdre la tête. On sait ce qu’il y a en jeu et nous allons arriver vendredi avec beaucoup de sang-froid » Klay Thompson

Retour à l'accueil