Kevin Durant et les Warriors frappent fort d'entrée contre les Cavaliers

Le parcours de santé des Cavs à travers la conférence Est a eu ses avantages. Cette nuit, il a montré ses limites face à un adversaire d’un tout autre niveau. Contre des Warriors survoltés en défense, un Kevin Durant dominateur (38 points, 8 rebonds, 8 passes) et un Stephen Curry revanchard (28 points, 10 passes, 6 rebonds), les Cavs ont en effet mesuré le gouffre qui sépare leurs ennemis intimes du reste de leurs sparring-partner de ces dernières semaines (113-91).

Derrière les stats de LeBron James (28 points, 15 rebonds, 8 passes, 8 balles perdues), Kyrie Irving (24 points) et Kevin Love (15 points, 21 rebonds) se cachent toutefois 20 balles perdues, 34% de réussite aux tirs et une défense absente. Cleveland va sans doute s’habituer à cette adversité mais, cette fois, leur marge de manoeuvre est très mince.

Un feu d’artifice pour commencer
Comme attendu, l’adrénaline du début de match nous offre une intensité de folie… et un festival de maladresse. Le rythme avantage Golden State mais deux fautes rapides de Draymond Green et trois tirs primés des Cavs gardent les deux équipes dos à dos (12-12).

Très vite, ce premier quart temps se transforme en duel entre Kevin Durant et LeBron James. KD est gavé d’écrans et de ballons pour faire bosser le King en défense, mais ce dernier lui répond du tac-o-tac de l’autre côté en allant notamment huit fois sur la ligne des lancers francs.
Stephen Curry et Kyrie Irving prennent alors leur relai en alternant tirs longue distance pour le premier et pénétrations pour le second, mais ce sont pourtant Andre Iguodala et JaVale McGee qui font pencher la balance en faveur des Dubs après douze minutes de haut niveau (35-30).

Kevin Durant dominateur
Alors que Stephen Curry et Kevin Durant soufflent, Cleveland ne parvient pas à gagner du terrain malgré la présence de LeBron James. Les Cavs enchainent alors les pertes de balles mais Golden State n’en profite pas en ratant une flopée de lay-ups. Le retour d’un Kevin Durant toujours aussi inarrêtable leur permet toutefois de passer à +10 (55-45).

Dans le dur, les Cavs, derrière 36 points du duo James – Irving, peuvent toutefois être satisfaits de ne rentrer aux vestiaires qu’avec huit points de retard (60-52). Malgré 23 points et 6 passes de Durant, 18 tirs de plus pour les Warriors, 11 balles perdues de plus dont 7 pour LeBron James, des seconds couteaux à 5/22 aux tirs, et un désavantage au rebond offensif, la bande de Tyronn Lue reste en vie grâce à un +12 de loin.

Quatre nouvelles pertes de balles de Cleveland pour entamer la deuxième mi-temps permettent à Golden State de prendre feu. Derrière trois 3-points de leurs deux MVPs, ils passent un 13-0 à leur adversaire en quatre minutes pour passer à +21 ! Avec l’euphorie qui s’empare de l’Oracle, les Warriors perdent leur concentration et LeBron James saisit l’occasion pour ramener les Cavs à -12 grâce à sa lecture de jeu (80-68).

Les Warriors en gestion dès le troisième quart-temps
Alors que Cleveland semble sur le point de faire basculer la dynamique du match, Kevin Durant prend ses responsabilités pour débloquer la situation. Il envoie Richard Jefferson au tapis et plante un tir à mi-distance. On ne le sait pas encore mais c’est le début d’une réponse cinglante de Golden State.

À l’exception d’un 3-points de Kyrie Irving dans les dernières secondes du quart temps, les Warriors maintiennent les Cavs à un petit point en trois minutes ! Ajoutez à cela quatre petites balles perdues (record de franchise), le retour de l’insolence de Stephen Curry avec 14 points dans cette période dont quatre tirs primés, et nous revoilà à +21 (93-72) !
Tyronn Lue attendra la moitié du dernier quart temps pour jeter l’éponge et mettre son « Big Three » au repos. Ce n’est qu’un match mais face à ces Warriors version KD, la marche s’annonce haute pour Cleveland.

Retour à l'accueil