Draymond Green : " Tout le monde me disait de rester calme, ne discute pas avec les arbitres "

Durant l’été 2016, Draymond Green s’est rendu compte qu’il ne réalisait pas exactement comme son tempérament sur le terrain pouvait être perçu par son entourage. Quelques discussions, même au supermarché, l’y ont été aidé et cette année, le voilà à nouveau champion.

« J’ai parlé à mon père, à ma grand-mère, à toutes les personnes que je croisais dans la rue, à ma mère. Tout le monde me disait ‘Reste calme, reste calme, ne discute pas avec les arbitres’. J’ai dû me demander ‘Est-ce que c’est à ce point là ?’ Je suis au supermarché et un gars me dit ‘Reste calme’ et là je me dis ‘Mon dieu, ça doit être à ce point’ » Draymond Green

Dans ces playoffs, Green a cumulé 4 fautes techniques (2ème plus gros total derrière Isaiah Thomas et ses 6 techniques), dont 2 durant les Finales. Un bilan très sage par rapport aux points accumulés sur faute flagrantes qui lui avait valu une suspension pour le Game 5 l’année dernière.

« Je devais organiser un vrai séminaire avec moi-même, je me disais que ça devait être moche à voir. Donc je me suis dit que je n’allais pas me soucier des arbitres. Que j’allais juste jouer au basket » Draymond Green

En 44 minutes hier, il a signé 10 points, 12 rebonds, 5 passes et 2 interceptions. Calme pendant le match, il l’a aussi été après, même s’il a hésité…

« Je vous le dis, j’avais tout un document de prêt. J’étais prêt à cogner tout le monde. Mais j’ai trop de respect pour eux. Ils sont des champions, nous sommes de champions, il y a un respect mutuel. Car au final ça reste du basket. Très souvent on laisse des choses extérieures devenir plus qu’elles ne sont. C’est du basket. Pourquoi je n’aiderais pas un gars à se relever ? Les propriétaires boivent un coup ensemble à la mi-temps. Pendant qu’on se bat, ils boivent ensemble à la mi-temps, et pourtant quand je vois un gars tomber par terre je devrais le regarder sans l’aider. Non, j’essaie juste de te punir sur le terrain. Et c’est tout. À certains moments du match je ne vais pas le faire parce que c’est trop chaud, mais la plupart du temps je vais le faire. Tout le monde veut qu’on se déteste, ça ne devrait pas être comme ça. Est-ce qu’on va se battre ? Absolument on va se battre mais dire je déteste ce gars et je suis censé le détester, les autres ne le font pas alors pourquoi devrait-on le faire ? C’est comme ça que je vois les choses » Draymond Green

via ESPN

Retour à l'accueil