Cleveland déjà au pied du mur?

Pour LeBron James et ses coéquipiers, le deuxième match de la finale de la NBA dimanche est déjà capital : après leur lourde défaite 113 à 91 face aux Warriors de Golden State lors du match d’ouverture jeudi, les Cavaliers de Cleveland doivent réagir et hausser leur niveau de jeu.

Jeudi, les champions en titre ont pris l’eau à l'Oracle Arena, dépassés par la vitesse et la puissance des Warriors, mis sur orbite par leur ailier Kevin Durant (38 points) et leur meneur Stephen Curry (28 points, dont six paniers à trois points).

Tyronn Lue, leur entraîneur, s’est dit convaincu que son équipe montrerait un autre visage dimanche.

« On ne peut pas laisser (Golden State) marquer des paniers faciles. On a trop souvent perdu le ballon et ils ont pu contre-attaquer et marquer des paniers faciles », a-t-il constaté.

« On doit être plus direct dans nos intentions », a ajouté Lue. « On ne peut pas se faire coincer au milieu de terrain, où ont lieu les pertes de balle. On va devoir être plus agressif dans les phases offensives ou faire de meilleures passes et jouer plus juste ».

'Capables de mieux jouer'

Le discours volontariste de l’entraîneur de Cleveland suffira-t-il à renverser la vapeur? Depuis le début des playoffs, aucune équipe n’a trouvé la clef face à Golden State, qui affiche un bilan impressionnant de 13 victoires de rang et fait figure d’archi-favori pour nombre d’observateurs.

C’est la troisième année d’affilée que la finale NBA oppose les Cavaliers aux Warriors. L’an dernier, les Californiens avaient déjà pris le meilleur départ, allant jusqu’à mener la série trois victoires à une.

Grâce notamment aux exploits de sa superstar LeBron James, Cleveland avait réussi une remontée improbable pour s’imposer sur le fil lors du dernier match et s'offrir son premier titre (4-3).

Après la défaite de jeudi, James a reconnu la supériorité de Golden State, admettant qu’il était impossible de reproduire à l’entraînement l’impact physique des Warriors.

« Quel que soit le nombre de jours de préparation, on ne peut pas simuler ce qu’ils sont capables de faire », a affirmé James en réponse aux interrogations sur le manque de rythme de son équipe.

« On a commis beaucoup d’erreurs dont ils ont su profiter. On a deux jours devant nous pour voir ce qu’ils ont fait, ce qu’on a mal fait et comment nous améliorer pour le deuxième match », a insisté le triple champion NBA.

L’ailier de Cleveland, qui joue sa septième finale consécutive, la huitième de sa carrière, reste serein et déterminé.

« On sait qu’on est capables de beaucoup mieux jouer. On n’a pas joué aussi bien qu’on sait le faire. On a hâte d’être au prochain match », a assuré « King James ».

En guise d’adresse à ses coéquipiers, James les a incités à « être eux-mêmes et à continuer de faire ce qu’ils ont fait cette saison et les deux dernières années ».

« On doit jouer à notre meilleur niveau et suivre notre plan de jeu, l’avoir constamment à l’esprit. Si notre état d’esprit est le bon, tout peut arriver », a-t-il conclu.

Retour à l'accueil