Adrian Wojnarowski, La référence en matière de breaking news NBA quitte Yahoo!Sports pour ESPN

À partir du 1er juillet, Adrian Wojnarowski, aka LA référence en matière de breaking news NBA (une expression a même été inventée en référence à ses scoops sur Twitter : les ‘woj bombs’), ne travaillera plus pour The Vertical (Yahoo!Sports) mais pour ESPN, pour qui il avait déjà travaillé avant de rejoindre Yahoo (avec qui son dernier contrat aurait été de 8 millions de dollars sur 4 ans).

« Je suis déterminé à couvrir ce sport avec la même passion que les fans qui le suivent. L’engagement d’ESPN dans la recherche, la diffusion et la couverture de news NBA en font une opportunité excitante. Il y a beaucoup de travail à faire et je suis prêt à commencer. Je pense qu’ESPN est la meilleure plateforme pour toucher le plus de monde possible avec la meilleure qualité de contenus » Adrian Wojnarowski

Sur le résumé de Woj ne figure pas uniquement son expérience de 10 ans avec Yahoo!Sports. Avant cela, il a travaillé une décennie chez The Record (il y a été nommé 2 fois journaliste ASPE de l’année), quelques années au Fresno Bee, au Waterbury Republican-American ou encore chez Hartford Courant, où il a démarré sa carrière dans le sport. Au lycée et à l’université (St. Bonaventure 91′), il avait été stagiaire à l’Olean Times Herald. Il est également l’auteur d’un best-seller (The Miracle of St. Anthony : A Season With Coach Bob Hurley an Basketball’s Most Improbable Dynasty).

Né à Bristol (Connecticut), il a eu son bac en 1987 et s’est intéressé au journalisme grâce à Gale Dickau, son professeure d’anglais au lycée. L’homme aux 1.8 millions de followers vient d’y fonder avec elle ‘The Writing Initiative’, un programme destiné à encourager les jeunes à écrire, développer leurs talents de manière générale et décrocher des bourses. Dans un milieu très compétitif, Woj a réussi à se démarquer de ses concurrents.

« Il s’agit non seulement d’être capable d’être le premier sur l’info, mais d’être juste, d’apporter un contexte, une perspective. Je pense que ça a de la valeur et ça continuera à avoir de la valeur. Ça veut dire qu’il faut travailler 365 jours dans l’année. Il n’y a pas de jour de repos. Il y a tellement de gens talentueux et qui travaillent très dur eux aussi. J’aime la vitesse, la course. J’aime les gens avec qui je travaille. Je suis heureux de faire ce que je fais » Adrian Wojnarowski

 Lors de ses années chez Yahoo, il lui est plusieurs fois arrivé de parler de « la chaîne câblée sportive » pour éviter de prononcer le mot ESPN.

« Je suis très compétitif. Et c’est un marché compétitif. Quand je suis contre vous, je suis contre vous. Quand je suis avec vous, je suis avec vous » Adrian Wojnarowski

Malgré sa réussite et son influence, Woj ne se considère pas comme le meilleur dans le business.

« Non. C’est vrai. Tous les jours je me lève en me disant que je vais me faire botter le cul. Et certains jours ça arrive. D’autres jours j’ai plus de succès. Je passe toute l’année à me préparer pour la draft, puis pour la free agency, puis pour la trade deadline, puis la deadline des contrats rookies en octobre. Beaucoup de gens ont cru en moi et m’ont fait confiance. Vous ne faites pas ça tout seul » Adrian Wojnarowski 

Via ESPNMediaZone – USA Today

Retour à l'accueil