Tyronn Lue sur Avery Bradley : " C'est difficile de coacher contre lui car c'était mon projet "

Avant de rejoindre Cleveland en tant qu’assistant coach en 2014 puis head coach à partir de 2016, Tyronn Lue a travaillé 4 ans (2009-13) sous les ordres de Doc Rivers à Boston. Il a donc assisté de près au développement d’Avery Bradley, drafté en 2010. Le jouer en finales de Conférence Est cette année n’a d’ailleurs pas forcément été une partie de plaisir pour lui.

« C’est difficile car c’était mon projet. On a travaillé ensemble tous les jours. On faisait tout le temps des 2 contre 2 et des 3 contre 3 en étant coéquipiers contre tout le monde. Je le vois grandir en tant que joueur. Il est arrivé quand l’équipe jouait le titre, avec beaucoup de talents, et il a dû attendre son tour. C’était dur. Je lui a dit de s’accrocher, de continuer à travailler. De nous amener quelque chose qui nous manquait dans l’équipe, et c’était cette intensité défensive qu’il pouvait apporter. Quand tu rentre dans un match, soucies-toi uniquement de la défense tout terrain, sois agressif en défense, l’attaque viendra d’elle-même. Quand Doc (Rivers) commence à te faire confiance, tu commences doucement à avoir l’occasion d’ajouter des choses à ton jeu. Il a écouté tout ce que je lui ai dit. Chaque année il a progressé, jusqu’à ce que Doc lui fasse très confiance. Ensuite il a commencé à être titulaire, et depuis il n’a regardé derrière.

C’est difficile de coacher contre lui. Quand c’est quelqu’un que vous appréciez autant et pour qui vous avez autant de respect, que vous le voyez grandir en tant que joueurs, c’est difficile de coacher contre lui » Tyronn Lue

Son ancien poulain a su élever son niveau de jeu quand son équipe en avait besoin dans ces playoffs 2017 et notamment en l’absence d’Isaiah Thomas avec des moyennes de 16.7 points, 3.9 rebonds, 2.3 passes et 1.3 interception en 18 rencontres disputées.

Retour à l'accueil