Sir Gregg Popovich, quelle stratégie contre les Warriors ? : " Il faut prier (rire) "

Si Gregg Popovich a 5 titres NBA et dispute ses 20èmes playoffs consécutifs, il sait quel défi attend son équipe face aux Californiens. Cette saison les Spurs ont remporté 2 des 3 matchs face aux champions 2015 mais un succès relèverait presque du miracle puisque pour le préparer, Pop va…

« Prier. » (rire) Pop

De Pop, mais Mike Brown qui le connait très bien pour avoir été son assistant, sait qu’il ne va pas se contenter de ça.

« C’est Pop. Il fait bien plus que prier à l’heure actuelle. Il sait ce qu’il veut faire contre nous. » Brown

Le coach des Warriors pense notamment qu’il va jouer beaucoup plus petit que lors des deux premiers tours et pourrait même le faire dès le début du Game 1. Quoi qu’il arrive, pour gagner, les Spurs vont sans doute devoir jouer à la perfection.

« C’est une des meilleures équipes de l’histoire. L’an passé, 73 victoires, ils sont allés en finales. Cette année une soixantaine de victoires. Ils sont durs à jouer. Ils ont ajouté à un incroyable talent offensif de la bonne défense. Ils ont la panoplie complète et nous allons tous devoir être performants, bien shooter, être solides pour ne pas perdre le ballon et faire beaucoup de choses pour avoir une chance de gagner à Golden State. » Manu Ginobili

L’Argentin pense que les Rockets étaient un échauffement parfait pour jouer les Californiens, qui eux aussi excellent en transition et s’appuient sur de nombreux shooteurs. La grande différence c’est qu’ils sont aussi une des meilleures défenses de la ligue et le défi est bien plus relevé.

« Houston est une équipe qui vous prépare bien pour ce type de match. Bien sûr cette équipe a plus de talent, plus de shooteurs, plus de manieurs de ballon. Donc vous devez faire un boulot encore meilleur. Et ils sont bien meilleurs défensivement, donc c’est plus compliqué. Mais plus vous allez loin, plus ça devient dur, et nous devons devons être le plus solide possible. » Ginobili

« C’est un animal totalement différent. Chaque équipe est différente. Chaque équipe propose des menaces différentes. Chaque équipe a de grands joueurs et quand vous êtes si loin en playoffs, tout le monde est compétitif et à son meilleur niveau. » Popovich

Via San Antonio Express News

Retour à l'accueil