Après avoir pris une avalanche de shoots à 3-pts dans le Game 1, les Spurs avaient réagi dans les 2 matchs suivants en imposant leur jeu et en contenant parfaitement les shooteurs de Mike D’Antoni. Mais lors du Game 4, très vite c’est Houston qui a donné le ton.

« Ils ont fait du super boulot et notre défense a été pas mal défectueuse. J’ai trouvé qu’ils ont drivé avec détermination, ils ont trouvé des joueurs ouverts et nous n’avons pas vraiment débuté la rencontre avec tranchant, et nous nous sommes encore fait dominer en transition, comme lors du Game 1. » Gregg Popovich

Les hommes de D’Antoni ont pu développer leur jeu et très rapidement leurs shooteurs ont mis dedans à l’extérieur pour prendre les commandes.

« Ils ont joué comme si c’était un gros match pour eux. Ils ont accéléré plus le jeu qu’ils ne l’ont fait lors du précédent match et ils nous ont battus en transition. Nous devons mieux communiquer pour nous assurer de mieux sortir sur les shooteurs. Nous avons été pris à revers ce soir à tenter de trouver où étaient les joueurs et nous n’avons pas vraiment communiqué. Il faut essayer de plus contrôler le ballon, contrôler les drives, faire la rotation défensive sur le côté faible. Nous devons faire les rotations et trouver où sont les shooteurs. » LaMarcus Aldridge

Houston a obtenu de biens meilleures positions et avec de tels shooteurs, ça ne pardonne pas. Ils ont débuté par un 12-4 puis ont pris 15 points d’avance à 4 minutes de la fin du premier quart. Le rythme du match a été donné par ces premières minutes et Houston a surtout pu développer son jeu en transition. Ils ont inscrit 15 points en transition à 7/11 dont 13 dans le premier quart. C’est le même total que lors de l’intégralité du Game 2. Dans ces conditions les Spurs ne peuvent pas gagner.

« C’est ce qu’ils font. Cela ne devrait pas nous surprendre. Quand vous perdez le ballon ou que vous prenez de mauvais shoots, ils courent et vous prenez des trois points dans la tête. Ils vous font payer. » Manu Ginobili

« Vous savez, pour nous, notre Bible commence par la défense de transition. Si elle n’est pas présente, nous ne sommes pas prêts. Si vous vous étiez attardés sur notre défense de transition, vous auriez transféré tous nos joueurs et m’auriez viré avant la fin du match. C’était à ce point mauvais. Mais ils ont mis de l’intensité, ils étaient concentrés et ils étaient professionnels. Nous ne l’avons pas été. » Popovich

Sur la rencontre Houston a tenté 21 shoots à 3-pts non contestés, ce qui est énorme, pour 11 réussites, ce qui est logique. Harden a été à l’origine de 7 de ses 11 tirs réussis et il a trouvé un équilibre parfait entre scoring et création, au contraire du Game 3.

Désormais le Game 5 va être capital. Celui qui l’emportera fera un grand pas vers la qualification. Selon les stats, le vainqueur du game 5 s’impose dans 83% des cas, 162 fois sur 196.

« Le Game 5 c’est un Game 7. Nous avions une super opportunité aujourd’hui de revenir à San Antonio avec l’avantage 3-1 et dans une meilleure situation. Désormais il y a 2-2. Nous devons vraiment avoir conscience que chaque possession est une possession qui vous fait gagner. Ils vont rentrer des 3-pts sur plusieurs possessions de suite de temps en temps. Nous devons faire en sorte que ces 3-pts ne soient pas ouverts, nous devons mieux défendre en 1-contre-1, et faire beaucoup d’autres choses mieux. Chaque possession compte. Nous avons démarré un peu lentement et nous avons eu pas mal de passages à vide et cela ne doit pas arriver. » Ginobili

Via ESPN

Retour à l'accueil