Manu Ginobili : « J’ai le sentiment que je peux encore jouer, mais… »

Les San Antonio Spurs ont vu leur saison se terminer au Game 4 et on a peut-être assisté au tout dernier match en carrière de Manu Ginobili, qui a reçu une magnifique ovation du public à sa sortie en fin de dernier quart.

« C’est assez difficile à décrire. C’était émouvant et prenant. Je n’ai pas beaucoup de mots pour décrire ça, mais bien sûr, cela vous fait sentir vraiment bien. Ressentir ce genre de reconnaissance, d’amour, de respect, c’est quelque chose que nous pouvons tous apprécier et que nous recherchons. Vous n’attendez pas ça à chaque pas que vous faites, mais quand ça arrive dans une telle situation et que vous le recevez sans vous y attendre, ça secoue un peu votre monde. Donc c’était super, j’ai vraiment apprécié. » Ginobili

Mais il n’a pas encore pris sa retraite ?

« Non (rire). Non non, je n’ai pas pris ma retraite. »

Il a sorti quelques gros matchs durant ces playoffs et il semble en avoir encore dans le moteur

« Vous savez, à des moments j’avais le sentiment de ne plus en avoir dans la série face à Memphis. Lors de cette série j’ai mieux joué. J’ai eu le sentiment d’avoir plus d’énergie, qu’on avait besoin de moi, d’être plus utile à l’équipe, donc j’ai terminé en me sentant bien mieux qu’au début des playoffs. Mais oui, j’ai le sentiment que je peux encore jouer. Mais ce n’est pas ce qui va me décider à prendre ma retraite ou non. C’est la façon dont je me sens. Si je veux revivre tout ça encore une fois. Je viens de le dire en espagnol, mais c’est comme s’ils voulaient que je prenne ma retraite vu qu’ils m’ont en quelque sorte fêté toute la soirée. Et bien sûr je m’en approche de plus en plus, ce n’est pas un secret, c’est certain. Cela devient de plus en plus dur. Mais j’ai toujours dit que je voulais digérer ça pendant 3 ou 4 semaines et ensuite je discuterai avec ma femme et je verrai ce qu’on en pense. Peu importe ce que je décide, je serai heureux. J’ai à choisir entre deux magnifiques options. Une est de continuer à jouer dans cette ligue à cette âge, prendre du plaisir tous les jours, pratiquer le sport que j’aime. L’autre est de rester à la maison, être un père, voyager plus, profiter de toute ma famille. Peu importe, ce sont deux superbes options. Donc je ne peux pas être triste, car quoi que je choisisse, ce sera super.  » Ginobili

Retour à l'accueil