LeBron James : « Kyrie Irving peut scorer sur N’IMPORTE QUI, la prochaine étape pour lui c’est rendre les autres meilleurs de façon aussi régulière »

Il est facile d’associer le succès actuel des Cavaliers (8-0 en playoffs) à un seul homme, LeBron James : 36 points à 57.3% de réussite et 48.1% à 3-points, 8.3 rebonds, 5.3 passes, 1.3 interception et 1 contre par match contre Toronto. Mais Kyrie Irving a aussi été excellent dans son rôle de lieutenant. James et lui ont participé, en scorant ou en faisant une passe à 92 des 109 points inscrits par Cleveland dimanche.

« Je comprends que mon impact sur le match ne doit pas nécessairement passer par le scoring tout le temps. Je grandis avec l’équipe. Mon nombre de passes décisives a toujours été pointé du doigt depuis mon arrivée dans la ligue et personnellement, j’ai simplement toujours ressenti que ma prise de contrôle du match venait du fait de marquer autant de paniers que possible. Mais il y a tellement plus de facettes sur lesquelles vous pouvez progresser. Vous pouvez être efficace en défense, en sortant des écrans, en vous sacrifiant pour obtenir un meilleur shoot pour l’un de vos coéquipiers » Kyrie Irving

« Il a l’ADN d’un champion. Peu importe ce qui se passe dans les 3 premiers quarts-temps, il peut appuyer sur un bouton et aller nous chercher des paniers » LeBron James

Très équilibré depuis le début de la série (10 passes au Game 1, 11 au Game 2, record personnel en playoffs à chaque fois), Irving (16 points et 9 passes sur les 3 premiers quarts-temps lors du Game 4) a passé la seconde dans le dernier quart hier. Toronto revenu à égalité à 6’38 de la fin du match après avoir compté jusqu’à 16 points de retard, Irving (22.3 points, 8.5 passes et 2 interceptions par match dans la série) passe la seconde et va planter 11 points consécutifs (dont un 3-points en step back pour repasse devant à 6’12) en 2 minutes et 38 secondes pour les Cavs.

« Ce n’est pas un shoot typique pour un droitier de faire un step back à droite. On ne le voit pas très souvent. Pour moi c’est un shoot incroyable car je suis déjà aligné avec le cercle, mon coude aussi. Donc c’est presque indéfendable, peu importe qui me défend »

« Ils l’ont isolé. J’étais en quelque sorte sur un île. J’ai essayé de faire mon mieux mais c’est ce que font les grands joueurs. C’est un bon joueur. Il a mis un shoot, un 3-points, entre les jambes, step back, et j’étais dessus » Cory Joseph

Après son coup de chaud, Cleveland a repris 8 points d’avance et termine sereinement son match.

« Dans ce 4ème quart-temps, j’ai juste choisi d’isoler Kyrie au niveau de l’elbow. On lui a laissé le ballon en lui laissant la place. On n’a pas beaucoup de gars qui peuvent scorer en sortie de dribble, donc s’il ne le fait pas, on est foutus. Donc on a besoin qu’il soit agressif, qu’il score. Mais s’il a deux défenseurs sur le dos, on a besoin qu’il fasse le bon choix. Et c’est ce qu’il a fait dans cette série, avec (Jonas) Valanciunas qui essayait de monter, avec 9 passes et de bons choix. Certaines fois, son faible nombre de passes peut être de ma faute car on a besoin qu’il soit agressif et qu’il score, car il peut aller chercher des points en 1 contre 1 » Tyronn Lue

« Kyrie peut scorer sur qui il veut. N’IMPORTE QUI.. Et de façon régulière. La prochaine étape pour lui, et ce qui va faire de lui selon moi l’un des grands de ce sport, c’est rendre les autres meilleurs de façon aussi régulière. C’est ce qu’il fait actuellement. C’est super de voir ça. C’est toujours super de faire partie du processus de maturation de quelqu’un. Vous voyez ce que je veux dire ? J’adore ça. Il a 25 ans ? Il sera en position de porter lui-même la franchise lorsqu’il sera à son meilleur niveau. Quand je suis arrivé, il avait 22 ans et connu plusieurs saisons dans le négatif. Est-ce qu’il avait pris de mauvaises habitudes ? Je ne sais pas. Je n’étais pas là. Mais celles qu’il a prises ces 3 dernières années l’ont mis en position d’être quelqu’un sur qui on peut se reposer, peu importe la situation » LeBron James

via ESPN

Retour à l'accueil