Le MVP de la nuit : le King James rappelle encore à tout le monde c'est qui le boss

Souvenez-vous de cette rencontre de février 1986 lorsque Larry Bird avait décidé de marquer tous ses points, ou presque, de la main gauche… Eh bien, LeBron James a failli nous faire la même cette nuit. Par deux fois, après de très beaux moves, la star des Cavaliers nous a gratifiés d’un superbe shoot main gauche. Et c’est rentré !

Mais le quadruple MVP, qui évolue sur un nuage depuis le début des playoffs, n’a pas uniquement brillé de sa main faible. Il a aussi prouvé qu’il pouvait très adroit aux lancers-francs. Les Raptors l’ont agressé, et Valanciunas l’a même balancé au sol, et il leur a répondu avec un 15 sur 16 derrière la ligne !

« Qu’est-ce que j’ai encore à prouver ? »

​​​​​​LeBron est dans un tel état de grâce qu’il peut tout se permettre. Cette fois-ci, il n’a pas fait rouler la balle dans ses mains avant de shooter à 3-points, mais il s’est permis de prendre son temps, de tenir la balle à une main, avant de punir Patrick Patterson.

« Qu’est-ce que j’ai encore à prouver ? » demandera-t-il à la presse, après la rencontre. « Sérieusement, qu’est-ce que j’ai encore à prouver ? J’ai gagné des titres, j’ai gagné pour mes coéquipiers, je suis revenu chez moi, et j’ai encore gagné. Je n’ai plus rien à prouver. »
 

Et comme il n’a plus rien à prouver, il est plus relâché que jamais, et les Raptors ne peuvent rien faire. Pourtant, les défenseurs se relaient un à un pour le gêner, mais de près, comme de loin, LeBron maîtrise son sujet comme jamais.

Son dernier quart-temps est d’ailleurs un modèle du genre, et à l’arrivée, la ligne de stats est une fois de plus superbe : 35 pts à 9/14 aux tirs, avec un 2/4 à 3-points et donc ce 15 sur 16 aux lancers. On ajoute 8 rbds et 7 pds pour une évaluation de 35, et on obtient une perf’ LeBronesque. Presque banale pour lui.

Retour à l'accueil