Le MVP de la nuit : le grand soir de Marcus Smart

« Je me suis dit que je n’avais rien à perdre. Je me suis donné à fond toute l’année, et c’est le moment. Le coaching staff et tous mes coéquipiers m’ont encouragé à rester positif, à donner le meilleur d’entrée de jeu. J’ai fait tout ce que je pouvais pour aider avec une belle soirée au tir, c’est tant mieux pour l’équipe ».

On n’a plus rien à écrire, Marcus Smart a tout dit. Titularisé en lieu et place d’Isaiah Thomas, l’habituel 6e homme des Celtics a tout simplement livré son meilleur match en carrière avec 27 points à 7 sur 10 à 3-points, 7 passes et 5 rebonds. Il n’y a pas de faute de frappe. Ce joueur, qui tourne habituellement à 29% à 3-points en carrière, a planté 7 tirs à 3-points sur 10 tentatives !
Mais le plus important chez Marcus Smart, c’est son attitude. On sait que c’est un guerrier, mais on l’a découvert en leader. C’est lui qui a changé le cours du match par ses prises de risque avec des shoots en 1ère intention et son agressivité des deux côtés du terrain. Il plante 19 points en deuxième mi-temps, et on retiendra ses lancers pour entretenir l’espoir à la fin du 3e quart-temps, son shoot pour égaliser à six minutes de la fin et bien sûr sa dernière passe pour le panier de la gagne d’Avery Bradley.

Du pur Smart, et le héros du soir lui rend hommage.
« Marcus a été agressif dès le début de match » souligne Bradley. « C’est ce dont a besoin de sa part. Beaucoup de gens nous voyaient déjà éliminés sans Isaiah, mais Marcus a saisi l’occasion pour être agressif des deux côtés du terrain et aller au bout de ses actions. On a besoin qu’il joue toujours comme ça. C’est un très bon joueur, et on sait qu’il est capable de réaliser de grands matches en attaque. Je pense que ça va nous donner confiance pour le reste de la série. 

Retour à l'accueil