Le Jazz fait plier les Clippers et rejoint Golden State en demi-finale de Conférence Ouest

Au terme d’un Game 7 qui ne restera pas dans les mémoires, le Jazz d’Utah a décroché sa qualification avec la manière pour le second tour en battant de bien tristes Clippers sur le score de 104-91. Le Jazz affrontera donc les Warriors au second.

Pour sa dernière en carrière, Paul Pierce aurait sans doute espéré mieux après une telle carrière. Il termine avec 6 points et 3 rebonds dans un mauvais match des siens.

Le Jazz a compté jusqu’à 21 points d’avance dans le sillage de Gordon Hayward (24 points, 6 rebonds et 3 passes), George Hill (17 points, 4 rebonds et 5 passes), Derrick Favors et Joe Johnson (10 points, 7 rebonds et 5 passes). Mais c’est sur une bonne défense que les hommes de Quin Snyder ont construit leur succès et sans Rudy Gobert. Le Français très peu joué, avec 5 fautes lors de ses 9 premières minutes de jeu mais Derrick Favors a sorti un excellent match avec 17 points à 8/11 et 11 rebonds. Joe Ingles (12 points) et Boris Diaw (10 points) ont été également précieux.

Côté Clippers, le collectif n’était pas là et Chris Paul n’a pas réussi à transcender les siens.Il termine avec seulement 13 points à 6/19 et 9 passes. Jamal Crawford s’est lui réveillé trop tard avec 20 points à 8/16 et la majorité en dernier acte. DeAndre Jordan compile 24 points et 17 rebonds.

Le fil du match

Rudy Gobert a pris sa seconde faute après seulement 3 minutes de jeu mais ce sont les visiteurs qui ont pris le meilleur départ dans le sillage d’Hayward et Hill, 9-5. Avec un bon Boris Diaw à la baguette et Hayward à la conclusion, Utah a fait la course en tête 16-10 puis 20-15 alors que Chris Paul alimentait la marque pour les Clippers. Auteur de 9 points dans ce premier acte, le meneur de jeu a réussi à ramener les siens à hauteur 24-24 après 12 minutes.

A peine revenu en jeu, Gobert a pris sa 3ème faute, encore très discutable, mais Utah a bien démarré le quart sous l’impulsion de Hood et grâce à une excellente défense. Menée par Joe Johnson et Derrick Favors, et avec une très bonne entrée de Dante Exum, la second unit du Jazz a fait le break, 37-28, puis le 5 a pris le relais, 41-30. Les Clippers étaient eux à la peine en attaque avec aucune circulation du ballon, de la maladresse et trop de ballons perdus. En fin de mi-temps Chris Paul et DeAndre Jordan ont tenté de limiter la casse et ont réussi à le faire puisque finalement les locaux ont viré derrière de 7 points, un moindre mal sachant qu’ils ont délivré seulement 7 passes (dont 3 dans les 2 dernières minutes) pour 8 ballons perdus.

Très solide en défense, le Jazz a repris 10 points d’avance sur un dunk en contre-attaque de Boris Diaw, 51-41. Rudy Gobert, a encore pris une faute, et a dû abandonner ses coéquipiers, mais Boris Diaw a fait un festival avec 2 and1 pour donner 17 points d’avance au Jazz, 61-44. Rapidement dans la pénalité et en grande difficulté pour trouver la solution en attaque, les Clippers ont vu l’écart passer à 21 points sur un shoot derrière l’arc de Gordon Hayward et un lancer de Favors. Mo Speights, Felton et Pierce ont réveillé un peu le public en réduisant l’écart à 15 points mais Joe Johnson a pris les choses en mains pour calmer les ardeurs des Californiens et terminer le 3ème acte avec 16 points d’avance.

Jordan Crawford a enfin trouvé la distance pour réduire l’écart à 13 unités et emballer la rencontre mais Gordon Hayward a répondu du tac au tac pour conserver une avance très confortable, 89-72 à 8 minutes de la fin. Malgré les tentatives des Clippers d’emballer la rencontre, le Jazz a été très patient en attaque pour trouver la solution et compter encore 16 points d’avance à 5 minutes du buzzer. En feu Jamal Crawford a réduit l’écart à 11 points et JJ Redick a enfin mis un panier, à 3-pts, pour mettre enfin les locaux sous les 10 points, 98-90. George Hill et Joe Johnson ont pris les choses en mains pour redonner de l’air à leur équipe et la mener vers la qualification.

Retour à l'accueil