LaVar Ball : « Michael Jordan ne pouvait pas vendre ses chaussures 495$ parce qu’il ne s’appelle pas Lonzo Ball »

Une signature shoe d’un joueur n’ayant encore jamais foulé un parquet NBA  à 495$ ?! L’idée folle de LaVar Ball est bien réelle et il a défendu son projet sur le plateau de l’émission américaine UNDISPUTED hier :

-Il n’a pas besoin d’avoir joué un match. Il a déjà fait bien assez. Regardez ce qu’il fait pour UCLA. Avec lui les matchs se jouaient à guichets fermés, et ça n’était pas arrivé depuis 10 ans. Qu’est-ce que vous voulez dire par il n’en a pas fait assez ? Et Gucci et Prada qu’est-ce qu’ils ont fait ? Au moins mon fils sait jouer.

-Michael Jordan ne pouvait demander 495$ pour des chaussures…

-Parce qu’il ne s’appelle pas Lonzo Ball voilà pourquoi. Je vais vous le redire, est-ce qu’il avait sa propre marque quand il est arrivé en NBA ? C’est une nouvelle ère. Appelée l’ère Ball. Personne n’a jamais fait ça avant. Quand vous êtes votre propre patron, vous pouvez choisir le prix que vous voulez. Prada et Gucci vendent les leurs pour ce qu’ils veulent. Les nôtres sont mieux que ça.

Et Lonzo Ball dans tout ça, a-t-il son mot à dire ? Apparemment oui.

« Quel jeune de 19 ans peut fabriquer sa propre paire de chaussures de la façon dont il le souhaite ? Comment il veut se sentir dedans ? Donc c’est un rêve devenu réalité pour moi, parce que j’adore les chaussures, et que le processus de création est vraiment cool » Lonzo Ball

Approchés par Nike, adidas et Under Armour, les Ball ont refusé toutes les offres qui leur ont été faites (environ 2 millions de dollars par an sur 5 ans en moyenne). LaVar Ball veut en effet un partenariat avec Big Baller Brand et non pas seulement un contrat avec une des marques en question. Toutes ont refusé. Pour le moment en tout cas, le lancement de la (qui sera livrée à partir du 24 novembre) est un succès, surtout du fait de son prix.

via ESPN

Retour à l'accueil