James Harden : " C'est une bonne victoire mais nous devons être prêts pour le Game 2 "

Lors du premier tour les Rockets avaient forte impression par leur capacité à dominer le Thunder malgré un James Harden pas à son meilleur niveau et une très mauvaise adresse extérieure, pourtant leurs deux points forts. Cette nuit face aux Spurs, James Harden était à son meilleur niveau et leur adresse extérieur insolente (22/50). Ils ont récité leur basket pour humilier les Spurs, et ils ont peut-être tout simplement fait leur meilleure prestation de la saison, très solides en défense et irrésistibles en attaque.

« Nous avons joué à notre meilleur niveau possible. Nous avons joué dur et intelligemment, et eux ont raté des shoots ouverts. Ils ne vont pas continuer de manquer de tels shoots, ils vont rebondir » Mike D’Antoni

En chef d’orchestre, James Harden a récité une partition parfaite alternant intelligemment scoring et création pour ses coéquipiers, qui se sont régalés avec de très nombreuses positions ouvertes. Il a délivré 14 passes décisives sans avoir joué le dernier quart.

Nous avons juste pris ce que la défense nous donnait. Lors de la précédente série ce n’était pas très beau à voir. Nous ne mettions pas vraiment de shoots à 3-pts. Nous avions donc dû trouver un moyen de marquer des points dans la raquette et pour le moment dans cette série ils nous ont donnés beaucoup d’opportunités de shooter à 3-pts. » Harden

« C’est pour cela qu’il est si fort, parce qu’il ne monopolise pas le ballon tout le temps, ou ne shoote pas 20 fois en premier quart. C’est un gars qui veut sentir le rythme du match, le flow, faire la bonne action. Souvent les équipes se concentrent sur lui, donc il sait que s’il lâche le ballon, il va permettre à quelqu’un d’obtenir un shoot totalement ouvert. Sa vision du jeu est incroyable. Il est tellement plus qu’un simple scoreur. Il l’a prouvé toute la saison. Je sais que nous aimons tous jouer ensemble et lui aime jouer avec ce groupe. Ca aide quand vous faites confiance à votre coéquipier. » Ryan Anderson

Tous les Rockets ont profité des offrandes du barbu, à commencer par Trevor Ariza (23 points) et Clint Capela (20 points). La grande force de Houston également, c’est que le danger peut venir de partout.

« Nous ne mettons pas en place des systèmes pour qui que ce soit. Parfois quand il y a un temps mort, mais les joueurs obtiennent ce que l’attaque produit, et James Harden est le producteur puisque c’est lui qui lit le jeu. Que ce soit Clint, que ce soit Trevor, que ce soit Ryan, que ce soit Pat, il choisit le joueur qu’il pense être le mieux placé. A chaque match un joueur va répondre présent. Si nous faisons circuler le ballon alors nous n’avons aucun problème en attaque. » Mike D’Antoni

En défendant très bien, les Rockets ont pu imposer leur rythme, dans lequel les Spurs sont tombés. Et à ce jeu Houston est presque imprenable

« Évidemment nous sommes vraiment contents de notre défense et de ce que nous avons fait. Mais nous savons que c’était en quelque sorte anormal, ils ne vont pas manquer des shoots comme ça. » D’Antoni

« Notre vitesse de jeu ne va pas changer. Notre vitesse sera toujours là. C’est mon boulot de m’assurer que le ballon passe le milieu du terrain et que les gars sont en mode attaque et qu’ils obtiennent des shoots. » Harden

Une première sortie impressionnante qui est de bonne augure pour la suite, et ils n’ont pas du tout l’intention de s’arrêter là.

« C’est énorme, mais nous ne pouvons pas nous reposer sur nos lauriers. Le Game 1 a été bon pour nous, mais nous devons être gourmands. C’est une victoire, une bonne victoire mais nous devons être prêts pour le Game 2. C’est une excellente équipe en face et ils ont manqué des shoots ouverts aujourd’hui. » Harden

Il faut en effet s’attendre à une réaction des Spurs et on sait très bien qu’en playoffs une victoire de 30 points ou d’un point, ça reste une victoire, rien de plus.

Via ESPN et San Antonio Express News

Retour à l'accueil