Isaiah Thomas a regardé le duel Paul Pierce vs LeBron James de 2008 avant le Game 7

La pression, c’est pas ce qu’on met dans les pneus ? Cette phrase de Charles Barkley aurait aussi pu sortir de la bouche d’Isaiah Thomas avant le Game 7 contre Washington hier. Pour se préparer à ce grand rendez-vous qu’il a abordé « comme n’importe quel match », le meneur (29 points à 9/21 et 12 passes dans la victoire 115-110 des Celtics au TD Garden) s’est refait le duel Paul Pierce – LeBron James lors des demi-finales de Conférence Est 2008 (là aussi, la série s’était terminée par un Game 7, remporté 97-92 par Boston), histoire de se mettre dans le bain.

« Toute la soirée d’hier et aujourd’hui j’ai regardé le duel Paul Pierce vs LeBron James de 2008. C’était vraiment un match spécial. Deux superstars l’une contre l’autre, où chacune défend sur l’autre. C’était un match historique. J’ai bien révisé et je savais que ce serait un gros match ce soir. Je savais que ça ne serait pas facile du tout.

On est en sortis vainqueurs. Ça en dit long sur l’équipe que nous sommes. On croit les uns en les autres. On continue. Le match n’a pas toujours été celui qu’on voulait. Ce n’était pas un match parfait. Mais on a continué à s’accrocher, comme on l’a fait toute l’année. C’est un moment spécial pour nous mais nous n’avons pas beaucoup de temps pour fêter ça, on doit se concentrer sur les Cavs » Isaiah Thomas

En seconde mi-temps hier, Thomas a signé 17 points (6/12, 3/3 à 3-points) et 6 passes pour 0 ballon perdu tandis que son vis-à-vis John Wall a terminé son match sur un 0/10 aux tirs… Pas du James ou du Pierce version Game 7 de 2008 (respectivement 45 et 41 points), mais une très belle prestation épaulée par un Kelly Olynyk qui a sorti le match de sa vie en plus d’être clutch avec 26 points à 10/14, 5 rebonds et 4 passes.

« Il a été génial. Son ratio assists/turnovers de 12-2 est aussi important que ses 29 points. Il a réussi beaucoup de super actions. Beaucoup de nos shoots dans le 4ème quart-temps venaient de ses passes puisqu’ils mettaient 2 joueurs sur lui. Il est dur. Physiquement il encaisse, et évidemment avec qu’il a vécu au début des playoffs aussi, c’est remarquable » Brad Stevens

via MassLive

Retour à l'accueil