Playoffs : Golden State remporte le game 1 à l'usure

Le Game 1 entre les Warriors et les Blazers a offert un magnifique spectacle à l’issue duquel les champions 2015 sont sortis vainqueurs en faisant la différence en dernier quart. Si pendant 3 quarts les attaques ont été à la fête, c’est la défense des Warriors qui a fait la différence, menée par un grand Draymond Green, présent partout. L’écart final ne reflète pas vraiment la physionomie du match puisque les Warriors l’emportent 121-109

L’ailier fort des Warriors a été partout sur le terrain et il signe une ligne de stats qui reflète parfaitement sa prestation. Il compile 19 points à 6/10 dont 3/4 à 3-pts, 12 rebonds, 9 passes, 5 contres et 3 interceptions. Kevin Durant et Stephen Curry ne sont pas en reste avec respectivement 32 points à 12/20, 10 rebonds et 29 points à 9/19 dont 3/8 à 3-pts. En face CJ McCollum (41 points à 16/28 dont 4/6 à 3-pts et 8 rebonds) et Damian Lillard (34 points à 12/26 dont 3/9 à 3-pts) ont porté leur équipe pendant 3 quarts mais n’ont pas pu donner le coup de rein nécessaire en fin de match.

Le fil du match

Les deux équipes ont manqué d’adresse en début de rencontre mais les Warriors ont tout de même fait la course en tête dans le sillage de Curry et Durant, sans pour autant faire le moindre break, 11-11 puis 16-16. CJ McCollum s’occupait lui d’alimenter la marque pour Portland, qui s’est accroché grâce à des ballons récupérés en défense, 18-18 puis 25-24 Warriors. Sur un panier de Green à 3-pts et un jump shot de Curry, les locaux ont conclu le premier acte en tête 31-27 avec 20 points en combiné de Curry et Durant et 24 pour McCollum et Lillard.

Le début de second quart a été un festival de McCollum, sur une autre planète ! L’arrière a inscrit 15 des 17 premiers points des siens, dans toutes les positions, sans le moindre échec, pour faire passer Portland en tête pour la première fois 37-36 puis 45-44. Malgré ce coup de chaud, Golden State a répondu du tac au tac et les deux équipes ont fait un chassé-croisé. A la sortie de McCollum, Lillard a pris le relais marquant aussi dans toutes les positions, mais les locaux continuaient de trouver des solutions en attaque par Durant, Curry et Thompson pour faire la course en tête. Sur 5 points de suite Lillard a finalement renvoyé les deux équipes à égalité 56-56 à la pause. Lillard et McCollum combinaient 48 des 56 points de Portland avec 27 pour McCollum, un record de franchise en playoffs égalé en 1ère mi-temps.

Le niveau est encore monté d’un cran en 3ème quart avec un impressionnant chassé-croisé, chaque équipe se répondant l’une après l’autre avec une grande réussite, 68-67, puis 77-75 Portland avec 4’40 à jouer. Sur une série de séquences un peu folles et des des grosses actions défensives, Curry à 3-pts, puis Durant sur une action à 3-pts,  les Warriors ont fait le premier break à la faveur d’un 10-0, 85-77. Damian Lillard a stoppé l’hémorragie avec 5 points de suite et il a même fait mieux que ça puisqu’il a impulsé un 11-3 qui a conclu le quart avec à la dernière seconde une action à 3-pts de Pat Connaughton pour égaliser à 88-88 !

La second unit de Portland a eu le plus grand mal à scorer, la faute à une grande défense des Warriors emmenée par Green, et ces derniers en ont profité pour s’envoler avec un 15-2 initié par des 3-pts de Green et Ian Clark, 103-90 à 7 minutes de la fin. McCollum et Lillard ont entretenu l’espoir pour Portland en répondant par 9-2 pour revenir à deux possessions, 105-99 à 6 minutes de la fin. Green a alors sorti une autre énorme action défensive qui a de nouveau lancé un run en faveur des Warriors avec Kevin Durant dans le rôle du scoreur, 113-99. Les Warriors ont filé vers la victoire en gérant les 3 dernières minutes.

Retour à l'accueil