Menés de 16 points à l'entame, Isaiah Thomas et les Celtics donnent une leçon de basket aux Wizards

Après une entame de match catastrophique, les Boston Celtics ont dominé les 30 minutes suivantes pour s’imposer avec la manière 123-111 et donc mener 1-0 dans la série.

Le trio Isaiah Thomas (33 points à 11/23 dont 5/11 à 3-pts et 9 passes), Al Horford (21 points à 10/13, rebonds et passes) et Jae Crowder (24 points à 6/8 à 3-pts) a fait un gros boulot. Avery Bradley a lui aussi fait son match avec 18 points à 7/20 et 4 interceptions. Les Celtics ont construit leur succès sur une grosse défense en 3ème quart et une superbe adresse à 3-pts avec un excellent 19/39 (record de franchise en playoffs). En face John Wall n’a pas fait la performance nécessaire puisqu’il connait une soirée moyenne malgré sa feuille de match plutôt correcte 20 points à 9/20, 16 passes et 8 ballons perdus). Bradley Beal (27 points à 9/19) est le meilleur Wizard alors que Marcin Gortat (16 points et 13 rebonds), auteur d’une grosse première mi-temps, a disparu en seconde mi-temps. A noter que Markieff Morris s’est blessé à la cheville et la suite de ses playoffs pourrait être compromise.

Le fil du match

Les Wizards ont fait un début de match idéal, très bien en place des deux côtés du terrain et sous l’impulsion d’un excellent duo Bradley Beal – Marcin Gortat, en plus de John Wall à la baguette, ils ont inscrit les 16 premiers points ! C’est finalement Isaiah Thomas, sur la ligne des lancers, qui a mis fin à cette disette. Incapables de trouver le chemin du panier, les Celtics se sont retrouvés menés 20-3. Puis tout à coup Thomas a réveillé les siens avec 2 tirs à 3-pts de suite, puis en sortie de temps mort Kelly Olynyk l’a imité avec 2 3-pts coup sur coup pour relancer totalement le match avec un retour à 12 points. Finalement après 12 minutes et deux bombes derrière l’arc de Kelly Oubre, les Wizards menaient 38-24.

Le match a définitivement basculé en début de second quart avec une second unit des Wizards qui a une nouvelle fois pris un éclat. Les C’s, dans le sillage d’Al Horford, Marcus Smart et d’un excellent Terry Rozier, ont commencé par un 13-2 pour revenir à seulement 3 points, 40-37. Les débats se sont alors équilibrés avec d’un côté un Gortat dominateur et de l’autre un excellent Thomas, 42-42, 49-49, puis 56-56. Finalement c’est Washington qui a mieux terminé avec un 8-2 dans le sillage de Beal et Wall, 64-59 à la pause.

Le 3ème quart a alors été à sens unique avec des Celtics qui ont bien débuté avec un 7-2 sous l’impulsion d’un Thomas intenable. En difficulté en attaque avec peu de circulation du ballon, en raison d’une grosse défense des C’s, les Wizards ont finalement laissé les commandes du match à Boston pour la première fois sur un shoot à 3-pts de Crowder, 73-71. Les Celtics ont récupéré des ballons en défense et totalement pris feu derrière la ligne à 3-pts avec 5 réussites en quelques minutes, dont 3 de Crowder. Ils ont assommé les Wizards avec un 27-9 pour terminer le quart et aborder les 12 dernières minutes avec 15 points d’avance ! Les verts ont remporté le quart 36-16.

Les Celtics ont connu un mauvais début de quart avec des ballons et Washington en a profité pour démarrer par un 9-0 grâce au duo Jason Smith et Bradley Beal, dans un TD Garden muet, 95-89. Après moins de 3 minutes les Wizards se sont retrouvés dans le bonus et Boston a mis 4 minutes pour enfin marquer, pas Thomas. Bogdanovic, transparent jusque là, a enchaîner 9 points, dont une action à 4-pts et 2 3-pts de suite pour ramener les siens à seulement 3 points, 101-98. Al Horford a lui marqué 7 points de suite pour repousser le comeback des Wizardsavec l’aide d’un 3-pts de Jaylen Brown et redonner un peu d’air aux verts, 109-99 à 5’20 du buzzer. Les deux trois points de suite de Beal ont gardé Washington en vie mais Boston a remis un coup de rein avec un 3-pts de Bradley et une interception, 121-107.

Retour à l'accueil