Le Thunder tient bon face aux Rockets

Oklahoma City a beau avoir mené de jusqu’à 15 points dans le match 3 contre les Rockets, l’équipe, qui jouait pour la première fois de la série devant son public, a pourtant vécu une fin de match toute sauf sereine avant de s’imposer 115-113.

Russell Westbrook a été sans surprise l’artisan principal de ce succès pour revenir à 2-1 avec un triple-double à 32 points à 11/24 (10/14 aux lancers-francs, 0/1 à 3-points), 13 rebonds, 11 passes et 3 interceptions. Le Thunder (55.4% contre 45.8% aux tirs) a néanmoins aussi bénéficié de l’apport de 4 autres joueurs à au moins 10 points, avec Taj Gibson (20 points à 10/13 et 2 rebonds), Andre Roberson (12 points à 5/8, 6 rebonds, 4 passes, 3 contres et 2 interceptions), Victor Oladipo (12 points à 5/8, 6 rebonds, 2 passes) et Enes Kanter (10 points à 4/8 et 2 rebonds en 10 minutes). James Harden signe 44 points (11/21, 18/18 aux lancers-francs, 4/12 à 3-points, 6 rebonds et 6 passes) pour Houston mais manque une tentative à 3-points qui aurait pu offrir la victoire aux siens au buzzer. Lou Williams ajoute 22 points à 9/15 et Ryan Anderson 18 à 8/14.

Le Thunder est devant 65-58 à la pause après une 1ère mi-temps à 62.2% de réussite (14 points, 8 passes et 7 rebonds pour Westbrook). Houston marque les 9 premiers points (dont 6 pour Harden) du 3ème quart-temps et passe devant 67-65. Deux 3-points consécutifs signés Roberson et Alex Abrines remettent OKC sur les bons rails à 3’30 de la fin de la période, avec une avance de 10 points 86-76. L’écart reste le même (93-83) avant le début du 4ème quart-temps, qui sera dominé par les Rockets 30-22 avant de se terminer sur une série de lancers-francs. Westbrook laisse traîner de précieux points sur la ligne mais la dernière tentative d’Harden sera heureusement manquée pour les hommes de Billy Donovan.

À noter : OKC (14/23 aux lancers-francs contre 27/33) a débuté son match sur un 11-2. Le Thunder fait 24 passes décisives sur le match, Houston seulement 10.

Match 4 dimanche toujours à la Chesapeake Energy Arena.

Retour à l'accueil