Alors que le président de la Fédération Centrafricaine de Basketball n'a cessé de marteler à la presse locale que son bureau se prépare à un véritable renouveau en mettant l'accent sur la formation des jeunes, la réalité est toute autre. En effet, la République Centrafricaine éliminée pour la deuxième fois consécutive au tournoi qualificatif de la Zone 4, est bien candidate à une invitation pour prendre part à la phase finale de l'Afrobasket 2017, prévue en Angola cet été. Il faut noter que le pays a déjà bénéficié d'une wild card de FIBA Afrique pour participer à l'Afrobasket 2015 à Tunis, mais les Fauves ont terminé à l'avant dernière place du tournoi sur les 16 équipes qualifiées. Décidément au pays de Barthélémy Boganda, le ridicule ne tue pas, on prend les mêmes et on recommence.

Alors que le président de la Fédération Centrafricaine de Basketball n'a cessé de marteler à la presse locale que son bureau se prépare à un véritable renouveau en mettant l'accent sur la formation des jeunes, la réalité est toute autre. En effet, la République Centrafricaine éliminée pour la deuxième fois consécutive au tournoi qualificatif de la Zone 4, est bien candidate à une invitation pour prendre part à la phase finale de l'Afrobasket 2017, prévue en Angola cet été. Il faut noter que le pays a déjà bénéficié d'une wild card de FIBA Afrique pour participer à l'Afrobasket 2015 à Tunis, mais les Fauves ont terminé à l'avant dernière place du tournoi sur les 16 équipes qualifiées. Décidément au pays de Barthélémy Boganda, le ridicule ne tue pas, on prend les mêmes et on recommence.

On le sait depuis la fin de la semaine dernière. Suite au retrait du Congo, c’est à l’Angola qu’a été confié l’organisation de l’Afrobasket 2017. Mais ce changement de pays hôte offre une place de qualifié pour la compétition. A  qui doit-on l’attribuer ?

C’est la question à laquelle tentent de répondre les responsables de FIBA Afrique. Trois nations sont dans les starting-blocks. « Nous avons déjà trois pays qui sont candidats : l’Algérie, le Tchad et la RCA. Il faut encore trouver la formule pour désigner le pays remplaçant du Congo. Tout ça est compliqué« , a confié Alphonse Bilé, secrétaire général de l’institution continentale à RFI.

Mais avec déjà 2 wild cards attribués à la Guinée et au Rwanda, la FIBA aimerait faire un tournoi entre les trois pays en lice pour le dernier ticket. « C’est l’option qui a été proposée par le Comité exécutif, même s’il y a d’autres possibilités et que ça revient évidemment plus cher pour certaines équipes de se déplacer à nouveau. Chaque équipe jouerait deux matches sur terrain neutre. Pour nous, ce serait intéressant. Mais certains pays restent dans la logique financière et préféreraient recevoir une wild-card. Mais c’est difficile d’en inviter une des trois car ces trois équipes sont sur un pied d’égalité« , a ajouté M. Bilé.

Le tirage au sort de la phase finale de l’Afrobasket 2017 est attendu au mois de juin.

Retour à l'accueil