Sweet 16 : Lonzo Ball et UCLA envoyés en vacances par le Kentucky de De'Aaron Fox (39 points)

UCLA 75 - 86 Kentucky

Les détracteurs de LaVar Ball ont le sourire depuis hier soir. Les fans d'UCLA et de Lonzo Ball nettement moins. Alors que son père jurait que son aîné allait dominer le tournoi NCAA, le prodige attendu dans le top 3 de la prochain draft est tombé sur un os. Un os nommé De'Aaron Fox. Lui aussi annoncé assez haut, le meneur de Kentucky a tout simplement été le grand bonhomme de la soirée.

Il a contribué à limiter Ball offensivement. Le meneur des Bruins a terminé avec 10 points (mais aussi 8 passes) mais il n'a converti qu'une seule de ses six tentatives derrière l'arc. Surtout, Fox a livré une prestation offensive de tout premier plan. Agressif du début à la fin de la rencontre, il a inscrit 39 points sans rentrer le moindre tir primé.

"J'ai marqué les 8 premiers points du match et à ce moment-là je me suis dit que ça allait être une bonne soirée pour moi", commentait sobrement le héro des Wildcats.

Conscient de l'état de confiance de son poulain, John Calipari a encouragé ses joueurs à chercher leur meneur en permanence. Même Malik Monk, le scoreur attitré de l'équipe (21 points hier soir) a pris le siège passager. Fox les a régalé. Avec 39 unités, il a réussi le plus beau carton du tournoi NCAA depuis les 41 points de Tayshaun Prince en 2002. Un autre ancien de Kentucky. C'est surtout la meilleure performance offensive de l'histoire pour un freshman !

Tous les yeux étaient braqués sur Lonzo Ball. Il a d'ailleurs annoncé après la rencontre qu'il s'agissait de son dernier match en NCAA. Il va bel et bien rejoindre la NBA. Mais en remportant son duel direct avec une star en devenir, De'Aaron Fox a sans doute fait grimper sa cote de la plus belle des manières.

Les highlights de Kentucky - UCLA

Retour à l'accueil