Ricky Rubio et le duo Karl-anthony Towns - Andrew Wiggins s'occupent des Lakers

Après 6 défaites de suite les Wolves ont enchaîné cette nuit une seconde victoire face aux Los Angeles Lakers. Ils s’imposent 119-104 et affichent désormais un bilan de 30-44, soit déjà plus de victoires que l’an passé.

L’homme du match c’est Ricky Rubio, qui bat son record en carrière avec 33 points à 12/20 dont 4/5 à 3-pts, 5 rebonds et 10 passes, parfaitement épaulé par Andrew Wiggins (27 points à 9/20) et Karl-Anthony Towns (32 points à 11/22 et 9 rebonds). Les Wolves ont dominé quasiment de bout en bout avec 48.3% au tir dont un excellent 10/21 à 3-pts avec 30 passes décisives et seulement 10 ballons gaspillés. Ils ont profité des 16 ballons perdus des Lakers pour inscrire 25 points. Si le banc des Wolves est dominé 47-10, le 5 a fait un énorme boulot. Côté Lakers Jordan Clarkson est le meilleur scoreur avec 18 points à 6/13 et 7 passes alors que D’Angelo Russell est limité à 14 points à 4/14, 6 passes et 5 ballons perdus. Tarik Black ajoute 15 points à 7/8 en sortie de banc tandis que Julius Randle compile 12 points et 13 rebonds.

Minnesota a débuté fort avec un 18-5 mais les Lakers sont petit à petit revenus dans le match sous l’impulsion du trio Tyler Ennis, Black et Randle pour même passer devant 56-55. Finalement les locaux ont pris les devants sur un 7-0 pour mener 67-60 à la mi-temps grâce à 41 points en combiné de Rubio et KAT. Ils n’ont plus jamais regarder derrière en menant de 10 à 15 pendant la seconde mi-temps. Sur un trois points à 4 minutes de la fin Clarkson a entretenu un peu l’espoir puisque l’écart est descendu à 9 points mais Minnesota a parfaitement géré.

Retour à l'accueil