Portland vient à bout des Rockets et conforte sa place pour les Playoffs

13ème victoire en 16 rencontres pour Portland, une des équipes en forme de cette fin de saison. Cette fois ils disposent d’un sérieux client au Moda Center, les Rockets de Houston, sur le score de 117-107. Ce succès leur permet désormais de prendre 1.5 match d’avance sur Denver avec 37 victoires et 38 défaites. On peut même considérer qu’ils ont 2 matchs d’avance puisqu’ils possèdent le tie breaker et Denver doit gagner un match de plus pour aller en playoffs.

Damian Lillard est l’homme du match avec 31 points à 10/18 dont 4/9 à 3-pts et 11 passes décisives. 5 autres joueurs marquent au moins 12 points dont 19 pour Jusuf Nurkic (11 rebonds et 3 contres), 17 pour Allen Crabbe (17 points à 7/11) et 15 pour Al-Farouq Aminu. CJ McCollum est lui passé à côté avec 12 points à 4/15. En face les Rockets accusent un peu le coup et ont semblé fatigué malgré leur comeback en dernier quart, à l’image de James Harden. Ce dernier signe 30 points mais à seulement 11/30 et 2/13 à 3-pts et 4 passes décisives pour 6 ballons perdus. Les Texans shootent à seulement 44% dont 8/34 à 3-pts. Trevor Ariza ajoute 17 points à 7/11 et 6 interceptions tandis qu‘Eric Gordon signe 13 points à 5/12 et Lou Williams 14 points à 5/16.

Après un premier quart très équilibré, Portland a pris les commandes sous l’impulsion d’un excellent Allen Crabbe en début de second, 54-42. Cette avance d’une dizaine de points, Portland l’a alors conservé jusqu’à la pause et même jusqu’à la fin du 3ème acte, sans que Houston ne puisse enflammer le match et faire un run. A l’entame des 12 dernières minutes l’affaire semblait très bien engagée pour les locaux, en tête 96-85. Alors que James Harden était sur le banc, la second unit texane a enfin emballé la rencontre grâce à 6 points de suite de Lou Williams, imité ensuite par Gordon à 3-pts. Le barbu est revenu en jeu et sur un 3-pts il a mis les siens à seulement 2 unités. En difficulté en attaque, Portland a même vu Houston égaliser sur un dunk d’Ariza en contre-attaque, 105-105 avec 2’29 à jouer. Mais les hommes de Mike D’Antoni ont à leur tour connu un passage à vide et Nurkic, puis McCollum, Lillard et Crabbe ont contribué à 8-0 fatal.

Retour à l'accueil