Les Spurs viennent à bout des Grizzlies pour la première fois de la saison

Battus lors des deux premiers matchs de la saison, les Spurs tiennent leur victoire face aux Grizzlies. Cette fois ils ont relevé le défi et ont eu le dernier mot dans un match très physique pour un score final de 97-90. C’est la 55ème victoire pour 16 défaites des Texans alors que Memphis reste 7ème avec 40 victoires et 32 défaites.

LaMarcus Aldridge (23 points à 10/16 et 8 rebonds) et Kawhi Leonard (19 points à 7/15, 7 rebonds et 4 passes) ont été les grands artisans de ce succès. Les Spurs ont bien mieux exécuté que la semaine passée face à ce même adversaire avec 48.1% au tir et seulement 6 ballons perdus pour 26 passes. Tony Parker (13 points à 5/12 et 7 passes) et Patty Mills (15 points à 5/8 et 5 passes) ont été excellents à la baguette. Les Grizzlies ont eu un peu plus de mal face à la défense texane, limités à 43.6 %, 13 ballons perdus et seulement 2 joueurs à plus de 10 points : Marc Gasol (13 points à 6/15, 10 rebonds et 6 ballons perdus) et Mike Conley (22 points à 7/18 et 6 passes).

Dans ce match défensif, Memphis n’a mené qu’une fois (3-2) avant que les Texans prennent le contrôle avec un 9-3 pour débuter. Memphis a fait l’accordéon dans ce premier quart avant de prendre un gros run dans le second sous l’impulsion de Paker, Mills et Leonard, un 13-0 pour faire passer l’écart à 15 unités, 45-30. Ils ont bien amorti le choc pour un score de 52-43 à la mi-temps. Bien installés des deux côtés du terrain, San Antonio a continué de faire la course en tête avec un petit matelas, mais le second 5 adverse a réduit cette avantage en fin de 3ème acte grâce à James Ennis et Troy Daniels, 74-69. Les visiteurs ont même égalisé sur un 5-0 mais les Spurs ont répondu instantanément par un 8-0 sous l’impulsion de David Lee, Aldridge et Leonard. Les hommes de Gregg Popovich ont haussé le ton en défense et ont pu conserver cette avance jusqu’au buzzer.

Retour à l'accueil