LeBron James recadre LaVar Ball : « laisse ma famille en dehors de ça »

LaVar Ball parle beaucoup. Beaucoup, beaucoup, beaucoup. Le père du prodige Lonzo, star d'UCLA, a réussi à se mettre à dos la moitié de la planète basket en seulement quelques mois. Son débit de bêtises est très élevé. Il a même déjà jacté au sujet de Stephen Curry, Michael Jordan, Charles Barkley... et LeBron James. Ses commentaires sur le King sont passés relativement inaperçus comparés à ceux sur le double-MVP par exemple. Et pourtant, ce sont les plus stupides du lot. C'est dire. Dans un élan de fierté déplacée, le père Ball avait affirmé que ses fistons avaient un futur plus brillant que ceux de la superstar des Cleveland Cavaliers.

Après un entraînement au Campus d’UCLA, LeBron James a parlé de LaVar Ball et du fait que celui-ci avait mentionné son fils.

Alors que LeBron James Jr. impressionne sur le circuit AAU et que le petit frère semble suivre, LaVar Ball s’était illustré par une nouvelle sortie médiatique. Il avait notamment parlé d’un meilleur futur pour ses fils que pour ceux de LeBron James en cause notamment :

« Vous avez LeBron, ça va être dur pour ses enfants parce qu’on va les regarder de cette façon ‘Vous devez être comme votre père’. Puis au bout d’un moment, cette pression pèse sur vous et vous vous dites ‘Pourquoi dois-je être comme lui ? Pourquoi est-ce que je ne peux pas être moi ?’ Puis les gens vont commencer à dire ‘tu es soft, tu n’es pas aussi bon.’ Parce que les attentes sont très, très hautes. » – LaVar Ball

Visiblement agacé par ces propos, LeBron James a répondu avec fermeté à ESPN : « Ne prononce plus le nom de mes enfants, ne dis rien sur ma famille. C’est de père à père. C’est un problème maintenant. Il peut parler de sa marque, parler de ses enfants, parler de basket, parler de moi, mais qu’il laisse ma famille en dehors de ça ».

Pourtant, LeBron James apprécie grandement Lonzo Ball : « J’aime son fils en fait, j’aime son jeu ». Le premier match entre le meneur rookie et le franchise player des Cavs promet.

Retour à l'accueil