Jusuf Nurkic (33 points à 12/12 et 16 rebonds) écoeure son ancienne équipe, Portland conforte sa place en playoffs

La rencontre entre les Nuggets et les Blazers était très importante car avant d’en découdre les deux équipes partageaient la 8ème place de la conférence Ouest. Portland a donc fait une superbe opération en dominant les Nuggets 122-113, ce qui leur permet de prendre 1 match d’avance sur leur adversaire direct et de posséder le tie breaker. Il faudra donc à Denver remporter un match de plus que Portland pour aller en playoffs.

Le grand artisan de ce succès c’est l’ancien Nugget Jusuf Nurkic, qui a sorti le meilleur match de sa carrière avec 33 points (record en carrière) à 12/12, 16 rebonds et 3 contres. CJ McCollum n’a pas été en reste puisqu’il était aussi très chaud avec 39 points à 15/25 dont 3/5 à 3-pts. Damian Lillard apporte sa pierre à l’édifice avec 19 points à 7/19 dont 4/11 à 3-pts, 6 rebonds et 7 passes. Les Blazers ont shooté à un excellent 49.5%, en ne perdant que 9 ballons en plus de 16 rebonds offensifs. Denver a été moins en réussite avec 46.3% et Nikola Jokic a été dominé par son ancien concurrent direct même s’il compile 17 points à 7/14, 8 rebonds et 8 passes. Jameer Nelson inscrit 23 points, Gary Harris 19 et Wilson Chandler 17.

Nurkic a donné le ton puisque sur la première possession des siens il a scoré face à Nikola Jokic, et il a très rapidement enflammé le public. Mais cette rencontre est restée très longtemps serrée et en première mi-temps c’est même Denver qui a fait la course en tête grâce à une belle adresse, sans jamais faire de véritable break. Finalement après 24 minutes Portland menait de 2 points à la faveur des 41 points de Nurkic et McCollum. Après 14 changements de leader, c’est dans le 3ème que la rencontre a basculé en faveur des locaux. Denver a accusé le coup en attaque et le trio Lillard, Nurkic et McCollum en a profité pour s’emparer du momentum avec une avance qui est montée à 12 points, et finalement 10 avant le dernier acte. Denver ne s’en est jamais remis et n’a jamais pu revenir à moins de 6 points, McCollum faisant le job avec 13 points dans le quart.

Retour à l'accueil