Spike Lee prêt à faire les valises de Phil Jackson

Phil Jackson s’amuse comme un petit fou sur son siège de président des Knicks en ce moment. Sa dernière trouvaille ? Tacler Carmelo Anthony (sa réaction ici) via un tweet mystérieux qui semblait vouloir dire « S’il te plaît Melo, casse-toi ! Cordialement ».

« C’est une distraction. J’espère que ce n’en est pas une pour nos gars. Les trucs qui sortent avec Phil et Carmelo, Carmelo les gère très bien. Il le fait depuis le début de la saison. Il a la clause de non-transfert. Il peut faire ce qu’il veut. On aimerait l’avoir ici, je pense que c’est un grand joueur. Quoi qu’il (Jackson) ait écrit, il faut lui demander à lui. Je ne peux pas interpréter ce qu’il dit. Je n’ai pas compris où il voulait en venir » Jeff Hornacek

En postulant pour devenir le nouveau coach des Knicks au printemps dernier, Hornacek était bien conscient que la Big Apple n’allait pas être tendre au niveau des rumeurs, des critiques et du « drama » en général. Mais il ne s’attendait sûrement pas à un bordel pareil.

« J’ai été, non pas prévenu, mais je savais qu’il y aurait quelque chose tout le temps. Il faut être à la hauteur des attentes. Depuis le début de saison, il y a toujours quelque chose. Donc ok, allons jouer et essayer de gagner » Jeff Hornacek avant la défaite des Knicks contre les Clippers mercredi

Spike Lee a lui été cash devant Steve Zeng d’ESPN :

« Je ferai ses valises pour lui. Je pense que je crois toujours en Carmelo, mais Phil Jackson complique tout pour lui »

Entre les défaites, la relation Jackson-Anthony qui part en vrille, l’arrestation de Charles Oakley et les rumeurs de transfert, cela devient compliqué de se concentrer sur le basket à New York…

via ESPN

Retour à l'accueil