Les Lakers mettent un terme à leur série de sept défaites en battant Denver

Les Los Angeles Lakers gardent un petit espoir dans la course aux playoffs en se payant l’actuel 8ème à l’Ouest : Denver. Les hommes de Luke Walton ont sorti une bonne prestation pour s’imposer 120-116 et mettre fin à leur série de 7 défaites de rang à domicile. Denver restait sur 7 victoires en 9 rencontres et affiche désormais un bilan de 21-26 contre 17-34 aux pourpres et or.

4 joueurs ont mené les Lakers, qui shootent à 52.8% contre un petit 41.4% aux Nuggets. Nick Young signe 23 points à 9/15, D’Angelo Russell, de retour, sort un double-double avec 22 points à 7/17, 7 rebonds et 10 passes, Lou Williams ajoute 21 points à 7/11 et la bonne surprise du jour c’est le rookie Ivica Zubac, auteur de 17 points à 8/9 en 21 minutes. En face Denver était toujours privé de Nikola Jokic est le meilleur joueur est Wilson Chandler, auteur de 26 points dont 12 dans le dernier quart, insuffisant pour faire pencher la décision en faveur des siens. Danilo Gallinari ajoute 17 points à 5/12, Gary Harris 17 points à 6/11 et Kenneth Faried 14 points et 17 rebonds. Ce sont ces rebonds qui ont permis à Denver de rester dans le match avec pas moins de 20 offensifs. Leur adresse extérieure (15/27) a également compensé.

La première mi-temps a été très disputée et c’est finalement Denver qui a viré en tête 59-54. Les choses se sont gâtées pour les visiteurs en 3ème quart, en panne en attaque et limités à 17 points. Résultat les joueurs de Luke Walton ont passé un 9-1 sous l’impulsion de Nick Young et D’Angelo Russell pour mener 79-69 et entamer les 12 dernières minutes devant 81-76. A cheval entre la fin du 3ème et le début du dernier acte, Denver a passé un 18-2, notamment en artillant de loin. Les Nuggets ont rentré leurs 6 premiers trois points pour un 11-0 et se retrouver ainsi en tête 87-81. Mais le duo Lou Williams – Ivica Zubac a inscrit 21 points dans ce dernier acte, ce dernier excellent sur picik & roll avec D’Angelo Russell, pour permettre aux locaux de recoller. A 4’43 de la fin Lou Will a égalisé, puis mis les siens en tête à 2’17 de la fin. Zubac et Russell ont enfoncé le clou sur les deux possessions suivantes, 116-113 avec 43 secondes à jouer. Derrière au jeu des lancers francs Russell n’a pas craqué pour offrir la victoire aux siens.

Retour à l'accueil