Kevin Durant est très attaché à Oklahoma malgré la frustration des fans

OKLAHOMA CITY - Même s'il est difficile pour les habitants d'Oklahoma de voir Kevin Durant connaître du succès ailleurs, le joueur étoile des Warriors de Golden State reste tout de même très dévoué à la collectivité où il a élu domicile pendant près d'une décennie. C'est l'endroit où il aura grandi en tant que joueur de basketball, mais aussi où il est devenu l'homme qu'il est aujourd'hui.

Kevin Durant a quitté Oklahoma City dans les festivités entourant le 4 juillet en quête d'un championnat avec Stephen Curry et la prestigieuse équipe des Warriors.

Lorsqu'il remettra les pieds dans sa ville d'adoption pour la première fois depuis qu'il l'a quittée, samedi, ce ne sera pas sans heurts. Et Kevin sera en paix. Il comprend ce qu'il représentait pour cette ville qui avait tant besoin du support qu'il lui procurait.

«J'y ai mis tout mon coeur lorsque j'étais ici, donc ce sera plaisant de revoir des gens que je n'ai pas vus depuis longtemps, dit-il. Je l'attends avec impatience.»

En décembre, il a fait un don de 57 000 $ US à Positive Tomorrows, une école primaire dédiée aux enfants défavorisés, à qui il est toujours attaché - et il insiste pour dire qu'il veillera toujours au grain, peu importe où il se trouve. Jusqu'à présent, il a honoré son engagement, après avoir remis 35 000 $ à l'école par le biais de sa fondation.

«Je fais partie de ce groupe depuis déjà quatre ans. Juste parce que j'ai quitté ne signifie pas que je ne continuerai pas de cheminer avec eux. Ces enfants comptent beaucoup à mes yeux et je veux définitivement continuer à les aider. Je suis ravi de pouvoir continuer à faire progresser ces écoles. Ici, tout à rapport à la communauté. Ç'a été mon chez-moi pendant huit ans. J'ai encore énormément d'amour pour les gens d'ici.»

Mais pourquoi avoir choisi les Warriors parmi toutes les équipes du circuit? Cette équipe qui, par je ne sais quel moyen, a réussi à combler un retard de 3-1 pour vaincre le Thunder dans une captivante finale d'association en juin dernier.

«Je sais que ce sera crucial pour lui et pour eux, a lancé cette semaine son coéquipier Draymond Green. Ils attendent son retour avec impatience. Ce sera une fin de semaine mémorable pour eux aussi. Ce sera colossal pour lui, et si ce l'est pour lui, ce l'est pour nous également. Il y a toujours des matchs comme ça, avec une certaine importance, qu'on encercle en rouge sur le calendrier.»

Les Warriors ont déjà défait l'ancienne équipe de Durant deux fois cette saison, par 47 points combinés.

Durant avait été éclatant lors de ces deux rencontres cumulant 79 points (28 sur 40 au tir).

Le 18 janvier dernier, lors du plus récent affrontement entre les deux équipes, il a épaté la galerie en inscrivant 40 points dans une victoire de 121-100 au Oracle Arena. Lors de la première rencontre, il a inscrit sept paniers de trois points, amassant 39 points au total dans une déconfiture de 122-96, le 3 novembre, toujours au domicile des Warriors.

Les sentiments seront certainement mitigés lorsqu'il mettra à nouveau les pieds au Chesapeake Energy Arena.

Des huées? Des applaudissements? Certainement un peu des deux. Une chose est claire: les Warriors feront tout en leur pouvoir pour donner la victoire à leur coéquipier.

«Il a grandi ici en tant qu'homme. C'est difficile de tourner la page», a renchéri Stephen Curry.

Durant reconnaît qu'il est difficile de s'en détacher.

«Ç'a beaucoup de valeur à mes yeux, avoue-t-il en parlant de la communauté. J'ai connu de bons moments ici, et je ne les oublierai jamais.»

Retour à l'accueil