Un changement de stratégie chez les Warriors ?

Comme le révélait un récent changement de stratégie de Steve Kerr, les Warriors vont avoir besoin de faire fonctionner le duo Stephen Curry – Kevin Durant à merveille s’ils souhaitent cette fois être capables d’aller chercher les Cavaliers en Finales. À Golden State, les deux joueurs qui passent le plus de temps sur le terrain ensemble sont Stephen Curry et Draymond Green. Ceux qui sont les plus efficaces durant leurs minutes passées ensemble sur le parquet ? Stephen Curry et Klay Thompson.

Depuis le match de Noël perdu contre Cleveland, Curry et Durant sont passés de 23.6 minutes de moyenne ensemble sur le terrain à 28.1 minutes. Sur les 8 matchs joués depuis, les Warriors ont dominé leurs adversaires par une moyenne de 13.6 points par match avec Durant et Curry sur le terrain, personne n’a fait mieux en NBA sur cette période.

Développer cette alchimie entre les deux joueurs est particulièrement importante en raison de la façon dont les équipes adverses jouent Curry. Elles veulent l’éteindre. Que ce soit un mettant un joueur plus costaud et athlétique face à lui ou en faisant en sorte de le sortir du jeu en l’empêchant de recevoir le ballon. Cleveland, spécialiste de la discipline, ont ainsi mis au défi Draymond Green, Klay Thompson et Harrison Barnes de faire mieux que leur duo LeBron James et Kyrie Irving lors des dernières Finales. Même chose le 25 décembre dernier, même si les 36 points de Kevin Durant ont bien failli réussir à relever le challenge. En associant Durant et Curry plus souvent, les Warriors espèrent empêcher leurs adversaires de lancer une prise à deux sur Curry qui serait synonyme de Durant laissé seul et donc complètement ouvert.

Le plan initial à l’arrivée de l’ex du Thunder était de faire du n°35 le leader de la second unit pendant que Curry prenait un peu de repos sur le banc. Sauf que sans Curry sur le terrain et Durant avec les seconds couteaux, l’équipe passe d’un avantage moyen de 17.5 points à un déficit de 0.7 points par match sans lui sur le parquet. Même Durant ne peut donc pallier à lui tout seul l’absence du double MVP en titre. Kerr a donc fait le choix d’associer plus souvent Curry et Durant tout en laissant Green et Thompson avec la second unit, cassant au passage un duo Green – Curry qui fonctionnait bien. Un choix qui se révélera payant sur l’avenir si les deux parviennent à créer assez rapidement une alchimie suffisante en temps et en heure.

via MercuryNews

Retour à l'accueil