Le Jazz tombe à Memphis

En panne d'inspiration offensive, le Utah Jazz n'a pas réussi à surprendre les Memphis Grizzlies sur leur parquet (88-79). Rudy Gobert a été bien contenu (5 pts, 13 rbds). 

Un road trip mal négocié pour le Jazz

Le début de l'année 2017 du Utah Jazz faisait office de vrai test pour la franchise de Salt Lake City : cinq matches consécutifs à l'extérieur, dont trois affiches compliquées à négocier (Boston, Toronto et Memphis). Le bilan des hommes de Quin Snyder (2v-3d) a mis en lumière les carences d'une équipe qui devrait pourtant réussir à accrocher les play-offs cette saison. Le Jazz a perdu ses trois matches face aux équipes prétendantes aux play-offs, pour limiter la casse à Brooklyn et chez les Minnesota Timberwolves, actuels derniers de leur Conférence respective.
 
Dimanche soir, Utah n'a pas réussi à se remettre de son manque de réussite (38,9%), incarné par la discrétion offensive de Rudy Gobert (5 pts à 1/3, 13 rbds), pour réussir un coup chez les Memphis Grizzlies (défaite 88-79). Tenus à moins de 20 points inscrits par quart-temps sur les trois premiers quarts, les visiteurs ont eu un semblant de réaction dans la dernière période, mais les locaux avaient assuré leur 24e succès de la saison en capitalisant sur une avance de 17 points. Mike Conley (19 pts, 9 rbds), Mark Gasol (17 pts) et Zach Randolph (13 pts, 11 rbds) ont assuré l'essentiel face à Gordon Hayward (22 pts) et George Hill (15), de retour de blessure.


Une cinquième place très disputée
Ce succès est d'autant plus précieux pour Memphis que la franchise du Tennessee est à la lutte avec l'équipe de Boris Diaw (2 pts, 3 rbds) pour la cinquième place de la Conférence Ouest. Le Jazz compte une victoire de moins (23v-16d). Les Grizzlies mènent désormais 2-1 dans leurs confrontations directes et il reste un match à disputer, à Salt Lake City. Si Memphis remporte une troisième victoire, l'équipe aura l'avantage particulier en cas d'égalité à l'issue de la saison régulière.

Retour à l'accueil