Jimmy Butler et Chicago renversent les Raptors

Les Chicago Bulls ont longtemps été menés chez eux par les Toronto Raptors mais ils ont fini par s'imposer en prolongation (123-118 a.p.) grâce à Jimmy Butler, encore exceptionnel.

Le match : Chicago est revenu de loin

Il faut croire que l'exemple de Memphis vendredi (vainqueur à Golden State après avoir été mené de 24 points) a inspiré Chicago. Samedi au United Center, les Bulls ont connu un déficit de dix-neuf points face aux Raptors (63-82, 33e), ont égalisé à 3'30 de la fin de la quatrième période (99-99) puis se sont imposés en prolongation (123-118).

Outre l'incontournable Jimmy Butler (voir par ailleurs), ce scénario a été rendu possible par l'activité de Dwyane Wade et Doug McDermott dans le money time. Le premier a été le seul joueur à avoir participé à l'intégralité du dernier quart-temps et de la prolongation (6 de ses 20 points et 6 de ses 7 passes durant ces dix-sept minutes). Quant à McDermott, il a creusé l'écart décisif au milieu de la prolongation en inscrivant trois lancers-francs de suite avant d'ajouter un dunk quarante secondes plus tard pour faire grimper l'écart à cinq points (116-111).


Côté Toronto (écrasé 15-8 au rebond dans le dernier quart), les performances de Kyle Lowry (27 points, 12 passes et 9 rebonds) et DeMar DeRozan (36 points, 8 rebonds) n'ont pas suffi. Les deux champions olympiques - équipiers de Butler à Rio - ont manqué l'occasion de faire basculer le match en faveur des Raptors dans les dernières secondes, ratant chacun un tir. Avec cette troisième victoire de suite un peu inespérée vu les deux premiers tiers du match, les Bulls repassent en positif (19 victoires - 18 défaites) pour la première fois depuis le 19 décembre.

10
C'est la dixième victoire consécutive de Chicago face aux Toronto Raptors. Les Bulls n'ont plus perdu face à l'équipe canadienne depuis le 31 décembre 2013 à l'occasion d'un match au United Center.


Le joueur : Jimmy Butler (Chicago)

«Jimmy Butler mérite d'être considéré pour le titre de MVP.» Fred Hoiberg, l'entraîneur des Bulls, a fait simple mais efficace pour féliciter son ailier après une nouvelle performance de très haut niveau (42 points, 10 rebonds, 5 passes, 3 interceptions), cette fois face à une des équipes qui fait référence à l'Est même si les Raptors sont en difficulté en ce moment (4 défaites en 6 matches). Le septième match à plus de quarante points de la carrière de Jimmy Butler, sachant que trois de ces matches sont arrivés lors des onze derniers jours. Butler a aussi signé le panier qui a assuré la victoire, à trois points, à dix-sept secondes de la fin du match (voir ci-dessous).

Retour à l'accueil