James Haden porte les Rockets avec un énorme triple-double

Les Houston Rockets ont remporté dimanche soir une huitième victoire consécutive en saison régulière, chez les Toronto Raptors (129-122). James Harden, qui s'est fendu d'un nouveau triple-double, estime que son équipe peut encore faire mieux.

James Harden et les Houston Rockets ont confirmé dimanche soir qu'ils étaient en très grande forme en obtenant une huitième victoire consécutive, meilleure série en cours en NBA, sur le parquet des Toronto Raptors (129-122), deuxième de la Conférence Est. «The Beard» a largement contribué au succès des siens en signant un triple-double (40 pts, 10 rbds, 11 pds), son dixième de la saison.
 
Plus que le résultat, pourtant très satisfaisant pour le troisième à l'Ouest (30v-9d), Harden a préféré retenir la marge de progression dont dispose sa franchise : «Nous arrivons presque à la moitié de la saison et nous sommes encore une équipe assez nouvelle et je vais m'améliorer et mes pertes de balles vont diminuer quand je vais appréhender les différentes défenses mais jusqu'à ce que ça arrive, on déroule, les gars sont heureux et on met nos tirs.


10
James Harden a perdu 10 ballons (sur les 15 de son équipe). Depuis la prise en compte de cette statistique (1977), il est le premier joueur de l'histoire à réussir un triple-double à 40 points et plus pour 10 balles perdues.

Dominés dans le premier quart (37-27, 12e), les visiteurs ont réussi à recoller au score juste avant la pause (63-61, 24e). Menés de 4 points au moment de négocier le dernier quart (99-95, 36e), les Texans ont alors passé un 15-0 aux Raptors, incapables ensuite de revenir à moins de cinq points de leurs adversaires. Si DeMar DeRozan (36 pts, 6 rbds, 5 pds) a été très en vue, bien aidé par DeMarre Carroll (26 pts, 8 rbds), Kyle Lowry n'a pas été à la fête (12 pts). Alors qu'ils avaient réussi une série de 19 rencontres gagnées lorsqu'ils menaient à l'entame de la dernière période, les Canadiens ont perdu leur deux derniers matches dans ce cas de figure.
 
Pour Houston, la bonne surprise est venue de Montrezl Harrell. L'intérieur a inscrit 28 poins (son record), avec une efficacité redoutable (12/13). Combinée aux 19 points d'Eric Gordon, sa prestation a ainsi permis aux Rockets de prouver qu'ils avaient bien le niveau et la profondeur d'effectif pour être des outsiders plus que crédibles cette saison.

Retour à l'accueil