Isaiah Thomas porte Boston face au Jazz avec un joli double-double (29 pts et 15 pds)

Les Boston Celtics ont mis fin à la série de quatre victoire du Utah Jazz mardi soir (115-104). Dans le sillage d'un excellent Isaiah Thomas (29 pts, 15 pds), les locaux ont notamment su contenir Rudy Gobert (8 pts) tout en se reposant sur une excellente adresse.

Face au Utah Jazz, meilleure défense de NBA (94,5 points encaissés en moyenne avant mardi soir), les Boston Celtics ont tenu à faire la différence en attaque sur leur parquet pour mettre fin à la série de victoires de la franchise de Salt Lake City. Un pari payant puisque les Celtics se sont imposés (115-104) en profitant des lacunes défensives d'un adversaire fatigué. Vainqueurs la veille à Brooklyn, les hommes de Quin Snyder ont été méconnaissable dans la protection du panier et ont surtout laissé le meneur Isaiah Thomas faire ce qu'il voulait dans la partie. Étincelant à Miami, où il avait claqué 52 points, Thomas a cette fois-ci établi un record personnel de 15 passes décisives, tout en terminant meilleur marqueur du match (29 pts).

17
Les Boston Celtics ont réussi un excellent 17/31 (54,8%) à trois points face à Utah. Face à Miami, ils avaient déjà inscrit 17 paniers à trois points.

Côté Jazz, si Gordon Hayward n'a pas démérité (23 pts), le reste de l'équipe n'a pas eu le rayonnement habituel, à l'image de Rudy Gobert. Alors qu'il enchaîne les double-doubles depuis le début de la saison, et qu'il fait preuve d'une redoutable efficacité, le pivot français a été tenu à 8 points (à 3/8 au tir) pour 13 rebonds et 1 contre. Boris Diaw a lui fait beaucoup mieux (15 pts à 6/7) mais son apport s'est avéré insuffisant pour relancer le désormais cinquième de la Conférence Ouest (22v-14d).

Retour à l'accueil