Golden State fait la différence contre les Pistons grâce à son trio

C’est le trio Kevin Durant (25 points à 10/15 dont 3/5 à 3-pts), Stephen Curry (24 points à 9/17 dont 3/9 à 3-pts, 6 passes, 5 interceptions et 8 ballons perdus) et Klay Thompson qui a mené la danse pour permettre notamment de s’envoler en 3ème quart. Une nouvelle fois tout est loin d’être parfait et il a fallu attendre la seconde mi-temps pour voir les Californiens faire tourner la machine à un bon régime. Ils ont perdu 18 ballons mais compensent en shootant à 56.2% dont un 15/29 derrière l’arc. Sous l’impulsion de Markieff Morris (21 points à 9/17) et Tobias Harris (18 points à 8/15), les Pistons ont résisté le temps d’une mi-temps avant d’exploser en vol dans le 3ème acte, conclu sur le score sans appel de 41-19.

Lors des 11 premières minutes les deux équipes se sont répondues coup sur coup, aucune ne prenant plus d’une possession d’avance jusqu’à un 8-0 en 53 secondes des locaux grâce notamment à 2 3-pts de Ian Clark, 37-30. Mais le second 5 de Detroit a remis les deux équipes à égalité sur un 8-0 et le chassé-croisé s’est poursuivi jusqu’à la mi-temps et sur un And 1 c’est finalement Stephen Curry qui a mis les siens en tête 60-58 à la pause. Au retour des vestiaires les champions 2015 ont une nouvelle fois appuyé sur l’accélérateur sous l’impulsion de Thompson, Durant et Curry. Les 3 ont largement contribué à un 10-0 qui a fait un break définitif. En grande réussite, notamment à l’extérieur, les Californiens se sont envolés en prenant 20 puis 24 points d’avance sur un nouveau 3-pts de Clark, 101-77 après 3 quarts. Steve Kerr a alors pu faire tourner son effectif jusqu’au buzzer final.

Retour à l'accueil