Fank Ntilikina, et Olivier Cortale au micro de News Basket Beafrika depuis l'aéroport de Toronto - NBA All Star Game 2016.

Fank Ntilikina, et Olivier Cortale au micro de News Basket Beafrika depuis l'aéroport de Toronto - NBA All Star Game 2016.

Vainqueur de l’Euro U18 avec l’Equipe de France fin décembre et surveillé de près par de nombreux scouts NBA en vue de la prochaine Draft, Frank Ntilikina a terminé l’année 2016 sous le feu des projecteurs et commence l’année 2017 de la même façon puisque le prestigieux journal du New York Times s’est attardé sur le cas du nouvel espoir du basket français.

Pressenti pour être sélectionné à la 6e place du premier tour de Draft, le meneur d’1,96m de la SIG a de quoi laisser rêveur tant ses dimensions (2,13m d’envergure) et son talent sont incroyables. Elu MVP du championnat d’Europe avec les Bleuets, le natif d’Ixelles, en Belgique, montre une maturité physique et mentale très avancée pour son âge, comme le confirme le NY Times qui s’appuie sur les dires de ses coéquipiers et de ses coachs qui restent tout de même conscients du travail que doit encore fournir le futur leader de l’Equipe de France.

Très vite comparé à Tony Parker, également vainqueur et MVP du championnat d’Europe U18 2000 à 18 ans, Ntilikina n’a pas le même temps de jeu que son aîné en Pro A au même âge (13 minutes par match pour le Strasbourgeois contre 33 minutes pour TP en 2000/01). Une comparaison qui fruste un peu Vincent Collet à cause des grandes différences présentes entre les deux joueurs qui n’ont pas vraiment le même profil, Tony Parker étant plus rapide mais plus petit que son cadet (1,88m).

Frank Ntilikina, grand espoir du basket français dans le New York Times !

Russell Westbrook comme modèle

Romeo Travis, intérieur de la SIG qui a notamment été le coéquipier de LeBron James lorsque les deux hommes étaient en high school à Akron, voit en Ntilikina un grand potentiel auquel il ne manque plus qu’un peu de confiance.

« Il a tout: il est grand, il est athlétique, il sait manier le ballon et il sait shooter. J’essaye donc juste de lui donner ce coup de pied, cette confiance qui lui permettra de devenir qui il veut. »
Le finaliste du dernier concours des meneurs du All Star Game LNB 2016, a avoué se concentrer sur les vidéos de Russel Westbrook.

 

« Il me montre où je dois progresser: mon agressivité vers le cercle et mon énergie. »
Une agressivité que le joueur de Vincent Collet avait notamment mise à l’oeuvre le 29 novembre dernier face à Mornar où il avait dunké dans le trafic en fin de premier quart temps.

Cette saison en Pro A, Frank Ntilikina compile en moyenne 3,5 points, 1,3 rebond et 0,5 passe décisive pour une évaluation de 3,5. Egalement engagé sur la scène européenne avec la SIG, le meneur de 18 ans tourne en moyenne à 8 points, 1,2 rebond et 2,2 assists en un peu plus de 17 minutes de jeu en Champions League.

Article du New York Times à retrouver en intégralité ici.

À lire aussi : 

Retour à l'accueil