Atlanta s'en sort bien contre Milwaukee de Giannis Antetokounmpo (33 points, 8 rebonds, 6 passes et 3 contres)

Les Atlanta Hawks continuent sur leur bonne lancée en disposant des Milwaukee Bucks sur le score de 111-98. C’est la 8ème victoire en 9 matchs pour Atlanta, qui ont un bilan de 23-17 contre 20-19 à leurs adversaires du jour.

Les Hawks ont shooté à 52.5% sur le match dont un excellent 13/26 à 3-pts. 5 joueurs marquent au moins 10 points dont une excellente performance du nouveau, Mike Dunleavy. L’ancien Cavalier signe 20 points à 4/5 à 3-pts alors que Kent Bazemore score 24 points à 4/7 derrière l’arc dont 14 dans le 3ème acte. Paul Millsap (18 points à 7/12, 8 rebonds et 5 passes) et Dwight Howard (16 points à 6/8 et 14 rebonds) ont eux dominé à l’intérieur. Côté Bucks, Giannis Antetokounmpo a été un peu seul pour assurer la marque avec 33 points à 13/22, 8 rebonds, 6 passes et 3 contres. Jabari Parker inscrit seulement 8 points à 4/9, même s’il ajoute 10 rebonds et 9 passes. Les Bucks ont payé leur manque d’adresse extérieure avec un 6/19 derrière l’arc.

Les Bucks ont mieux démarré la rencontre puisque sur un 9-0 sous l’impulsion du Greek Freak, ils se sont retrouvés en tête 20-9. Dans un premier quart très offensif, Millsap et Dunleavy ont ramené les leurs et après 12 minutes le score était de parité 36-36. C’est finalement en début de second acte que la rencontre a basculé avec un 12-0 de la second unit des Hawks qui a porté le score à 52-40. A la pause grâce à un excellent Mike Dunleavy, Atlanta menait 60-53

Entre la fin de la 1ère mi-temps et le début de la 2nde, Milwaukee a passé un 9-0 pour égaliser grâce à un excellent Greek Freak. Un retour à hauteur de courte durée puisque Kent Bazemore a pris feu et inscrit 11 points de suite pour refaire un break 79-69. Les joueurs de Jason Kidd se sont accrochés grâce à Giannis et Mike Beasley, pour un retard de seulement 5 points à l’entame des 12 dernières minutes. Mais ils n’ont jamais pu revenir plus près des Hawks, qui ont parfaitement géré leur dernier quart avec une belle adresse extérieure. Dunleavy, Delaney et Terry y sont allés de leur shoot à 3-pts à chaque tentative de retour des visiteurs. Ces derniers ont finalement craqué à l’entame du money time et Atlanta a pu se mettre à l’abris avec 10 points d’avance à 3 minutes de la fin.

Retour à l'accueil