All Star Game 2017 : Westbrook premier du classement chez les joueurs et les médias, mais les fans ont tranché en faveur de Stephen Curry

Ce fût la grande info de la nuit. Lorsque les titulaires pour le All-Star Game ont été annoncés, la planète basket s’est mise à trembler par contestation d’une majeure partie de sa population : Russell Westbrook en sortie de banc, really ?

Il y aura encore quelques cheveux à se tirer dans les bureaux de New York, que la NBA le veuille ou non. Car dans sa quête d’un système le plus proche possible de la perfection, la Ligue a malheureusement terminé avec un résultat des plus controversés hier soir, en voyant Westbrook se faire refuser l’accès au cinq majeur. Injustice ? Beau finish ? Chacun a pris position, dans une subjectivité aussi naturelle que normale, cependant portée par un troublant devoir… de justice. Oui, apparemment, il y aurait une justice à rendre pour un Stephen Curry qui ne “mériterait pas” sa place comme on a pu le lire à droite et à gauche. Bien évidemment, on ne rajoutera pas d’huile sur le feu en affirmant qu’une saison de son niveau pour la meilleure équipe de la Ligue mérite ce genre de spot, car la réalité est celle-ci : d’un point de vue historique et spectaculaire, l’absence de Russell dans le cinq majeur du ASG 2017 sonne faux. Tourner en triple-double de moyenne et rassembler autant de fans sans pouvoir être récompensé dans un match justement fait pour les fans (duh), en voilà un de mauvais délire. Cependant, celui-ci vient aussi d’un système qui mérite encore quelques modifications, et de supporters qui doivent accepter leur situation.

Quelle situation ? Celle révélée par les résultats des votes complets hier soir. Dans sa nouvelle répartition tentée pour le All-Star Game 2017, la NBA a donné 50% de la décision aux fans via leurs votes, 25% de la décision aux joueurs actuels via leur bulletin et 25% de la décision aux médias via leurs choix. Et devinez la meilleure ? Westbrook a terminé premier du classement chez les joueurs actuels… et premier du classement chez les médias, pointant donc le soutien des fans comme tendon d’Achille de son dossier. Car en terminant troisième de ce classement, derrière James Harden et Stephen Curry, l’animal du Thunder a vécu la pire des situations. Une égalité parfaite au niveau du classement entre lui et les deux autres fous titulaires, qui devait être départagée par un tie-breaker des plus évidents pour la NBA. On vous la fait courte, celui qui recevait le plus de votes des fans repartait vainqueur. Et avec un Curry au sommet de sa notoriété (1,848,121), d’un chouia au-dessus d’Harden (1,771,375) et loin devant Westbrook (1,575,865), il n’a pas fallu attendre longtemps pour que le cinq final soit tranché. Steph et James à l’entre-deux, Russell gentiment installé sur le banc.

Maintenant, on en revient au point initial, ce système de votes dont on parlera en long et en large. Dans le cas du meneur d’OKC, la situation des fans évoquée plus haut est aussi liée à la notoriété des meilleures équipes actuelles. Et que Westbrook le veuille ou non, un double-MVP en titre ainsi que double-finaliste sortant d’une saison à 73 vicoires possède un peu plus d’exposition médiatique et universelle qu’un joueur comme lui, malgré son exceptionnelle campagne. C’est d’ailleurs en ce sens que la NBA a voulu commencer à progresser dans son système “juste”. Plutôt que de laisser le monopole aux fans et donc se retrouver avec des trolls comme Zaza Pachulia, les joueurs actuels et quelques médias ont été ajoutés à la salade complète pour éviter les plus grosses conneries. Vous nous direz, une bien belle a été effectuée en voyant Russell terminer sur le banc, mais il y a du progrès. Et si nombreux seront ceux qui feront la gueule en pointant untel ou un autre du doigt afin d’expliquer cette “injustice”, la seule chose qu’on pourra faire sera de leur tendre un miroir : si vous vouliez Westbrook dans le cinq majeur, il fallait voter plutôt que d’attendre la sentence. On ne marche pas aussi facilement sur un joueur de la notoriété de Curry, saison moyenne ou pas.

Maintenant, a-t-on déjà débattu sur un joueur et son nombre de titularisations au All-Star Game lors de sa fin de carrière ? Non. Russell Westbrook sera bien au match des étoiles, il fera bien le show et a déjà été MVP de l’événement en sortie de banc. La NBA essaye de progresser sur son système de votes, mais que les fans du meneur progressent aussi dans leur acceptation de la situation actuelle : la notoriété mondiale de Stephen Curry demande plus que des triple-doubles pour inverser les rôles au moment du All-Star Game. C’est comme ça, fallait voter comme dirait l’autre.

Retour à l'accueil