Les Spurs restent invaincus à l'extérieur

San Antonio n'est pas encore maître à domicile (5-4), mais il n'a toujours pas perdu à l'extérieur cette saison. Sans Tony Parker mais avec un grand Kawhi Leonard, les Spurs ont battu (105-91) les Minnesota Timberwolves sur leur parquet mardi.


Si vous en doutiez encore, Kawhi Leonard est bien la nouvelle tête d'affiche des Spurs. Et le double meilleur défenseur de la ligue en titre sait aussi attaquer : mardi, il a ainsi signé son sixième match de la saison à 30 points ou plus (31 à 11/15) lors d'une victoire (105-91) contre Minnesota, la treizième en autant de matches pour San Antonio à l'extérieur. Les joueurs de Gregg Popovich n'ont pas été aussi dominateurs que le score ne pourrait le suggérer et étaient encore menés en milieu de troisième quart-temps (52-53, 29e).

Lapprovitola a convaincu Popovich
Mais LaMarcus Aldridge n'était pas dans le coup (6 points à 3/8) et Tony Parker absent car touché au genou gauche. Et si Patty Mills (15 points, 5 passes) s'est encore illustré en sortie de banc, c'est le rookie argentin Nicolas Laprovittola (10 points et 2 passes en 21 minutes) qui remplaçait le meneur français dans le cinq majeur. «Il a le même entrain que Manu (Ginobili). Il n'a pas peur. [...] Il est pas intimidé par la NBA. Il n'est pas impressionné», s'est félicité son entraîneur. 

La maladresse des Timberwolves (43,9%) et de ses deux stars, Karl-Anthony Towns (11 points à 3/16) et Andrew Wiggins (11 points à 5/12, 4 ballons perdus), a aussi aidé. Ces Spurs se cherchent encore mais leur défense - la quatrième de la ligue, 98,1 points encaissés en moyenne - et leur cohésion font leur force, notamment loin de chez eux. «Ils sont tous ensemble, a commenté Wiggins, épaté. Si un joueur bouge, les autres se déplacent avec lui. C'est comme s'ils étaient tous attachés.»

Retour à l'accueil