Les Lakers renversent Chicago

Dans un match serré jusqu'aux dernières secondes à défaut d'être vraiment spectaculaire, les Los Angeles Lakers, diminués, ont arraché une belle victoire chez les Chicago Bulls (96-90).

Privés de D'Angelo Russell et Nick Young, laminés la veille à New Orleans, les Los Angeles Lakers version Luke Walton ont montré l'étendue de leurs ressources au United Center de Chicago. Les Bulls revenaient dans leur salle après 18 jours de road trip et semblaient prêt à ravir leurs supporters avec un premier quart-temps largement dominé, comptant jusqu'à 14 points d'avance (28-14). Mais plombé par le manque de réussite de ses titulaires, Jimmy Butler en tête limité à quatre sur 18 au tir, Chicago s'est laissé reprendre peu à peu. Au point que les Lakers ont repris l'avantage au score quelques secondes après la mi-temps (52-50).


Aucune équipe ne parvenant à faire la différence en deuxième période, c'est dans le money time que le match s'est joué avec des Lakers plus efficaces notamment par Jordan Clarkson, qui donnait trois points d'avance à son équipe avec 1'51 à jouer (90-87) puis Julius Randle (voir ci-dessous) qui faisait définitivement basculer le match en faveur des visiteurs. Butler, lui, ratait les quatre derniers tirs des Bulls, incapables de recoller au score dans les derniers instants (96-90).

Le joueur : Julius Randle décisif
Avec plus de responsabilités sur les épaules en raison des absences chez les Lakers, Julius Randle s'est montré suffisamment solide pour ne pas laisser un mauvais match au tir affecter sa performance d'ensemble. Ainsi malgré son maigre quatre sur 13 et ses cinq pertes de balles, l'intérieur de Los Angeles a répondu présent au niveau du volume de jeu avec 20 rebonds (dont neuf offensifs), égalant son record en carrière. Il s'est surtout montré déterminant dans les derniers instants. Alors que le score était de 90-90, c'est lui qui a marqué le panier faisant la différence sur un lay-up à 45 secondes de la fin. 

56    
C'est le nombre de points marqués par les remplaçants des Lakers, soit 16 de plus que les titulaires. Les Lakers sont la seule équipe de la ligue où le banc marque plus que le cinq majeur. Clarkson (18), Lou Williams (18) et Larry Nance Jr (12) ont été les principaux contributeurs à Chicago.

Retour à l'accueil