Les Knicks ont tenu le coup

La bonne série des New York Knicks s'est prolongée face aux Sacramento Kings (106-98).

Alors qu'ils menaient de 21 points en cours de première mi-temps, les New York Knicks ne sont pas passés loin de la catastrophe en laissant les Sacramento Kings leur passer un 18-0 en cours de troisième quart-temps dimanche soir. Un trou d'air qui a permis de relancer le suspense dans une rencontre que les New Yorkais auraient dû plier rapidement tant les visiteurs ont été maladroits (32,3%). Toujours aussi volontaire, DeMarcus Cousins a terminé meilleur marqueur du match (36 pts, 12 rbds) mais a beaucoup forcé (9/30 au tir). En face, Carmelo Anthony (20 pts, 4 rbds) et Derrick Rose (20 pts, 6 rbds, 6 pds) se sont partagé le leadership offensif de leur équipe, bien aidés par Brandon Jennings (19 pts) en sortie de banc.

Pour Jeff Hornacek, entraîneur des Knicks, il ne s'agissait que de retenir la victoire à l'issue d'un match éprouvant : «Ce n'est qu'un résultat au sein de la saison non ?» a interrogé le technicien. Jennings a renchéri en estimant que «l'objectif principal est de gagner des matches. Personne ne se préoccupe des statistiques et autres choses du genre».

Pour cette rencontre, New York a retrouvé Joakim Noah dans le cinq de départ après deux matches d'absence (cheville). Limité à 2 points (1/4 au tir) et 5 rebonds, le pivot a fait l'amère expérience du «Hack a». Sacramento l'a intentionnellement envoyé sur la ligne des lancers. Une tactique payante puisque le Français a manqué ses quatre tentatives. Un échec personnel qui n'a pas entamé la satisfaction de remporter une troisième victoire consécutive, permettant à la franchise de se placer en 7e position à l'Est (11v-9d), à hauteur de Charlotte, 6e (11v-9d également). À l'Ouest, Sacramento (7v-13d, 10e) est déjà loin de la huitième place, occupée par Portland (11v-10d).

Retour à l'accueil