Les Kings enchaînent face au Jazz

Alors qu'ils ne semblaient pas inquiétés par des Sacramento Kings empruntés, Rudy Gobert (17 pts, 14 rbds) et le Utah Jazz ont dilapidé une avance de 20 points pour s'incliner à domicile (93-94). Ils ont pourtant eu deux opportunités de recoller dans les ultimes secondes.
Le Utah Jazz pourra s'en vouloir un moment d'avoir laissé filer la victoire, mercredi soir à domicile, face aux Sacramento Kings. Bien partis pour remporter une 19e victoire cette saison, les hommes de Quin Snyder se sont finalement inclinés d'un point (93-94), après avoir menés de 20 unités en milieu de troisième quart (64-44, 30e). Malgré sa grande maladresse, DeMarcus Cousins (21 pts à 5/18, 8 rbds) s'est démené afin d'aller chercher une deuxième victoire consécutive pour sa franchise (12v-17d), revenue au contact de Portland, huitième à l'Ouest (13v-17d).

14
Le Utah Jazz a débuté le match avec un 14e cinq de départ différent en 30 rencontres.


Malgré une infirmerie encore bien remplie (Exum, Hood, Hill), le Jazz avait pris la rencontre par le bon bout, profitant de l'efficacité de Gordon Hayward (28 pts, 10 rbds), de l'altruisme de Boris Diaw (4 pts, 3 rbds, 8 pds) et de la présence de Rudy Gobert (17 pts, 14 rbds). Ty Lawson (19 pts à 7/11) a pourtant su réveiller Sacramento dans la troisième période en initiant un 11-3 en faveur des Kings. Le retard à l'entame du dernier quart n'était plus que de 11 points (73-62, 36e) et les visiteurs n'ont eu besoin que de cinq minutes pour recoller (79-78, 41e).

Accrochée, la fin de match a vu les Kings prendre les devants à une minute du terme (89-90, 47e), sur deux lancers de Cousins. Mené 89-91, le Jazz a alors manqué deux opportunités d'arracher une prolongation : Rudy Gobert a laissé un point sur la ligne des lancers (90-91) puis Gordon Hayward a raté sa pénétration face à Cousins, qui avait échoué à donner trois points d'avance aux siens (90-92). Le pivot s'est racheté achevant les espoirs de ses adversaires avec deux lancers supplémentaires, le dernier trois points inscrit par Joe Johnson (6 pts) ne changeant rien.

Gobert/Towns, qui craquera le premier ?
Rudy Gobert a validé mercredi soir un 9e double-double consécutif. Si c'est bien la meilleure série en cours en NBA, il n'est pas le seul dans ce cas puisqu'il partage la statistique avec le pivot des Minnesota Timberwolves Karl-Anthony Towns. Il y a donc un duel à distance à suivre pour savoir lequel des deux joueurs laissera à l'autre la possibilité de briller un peu plus individuellement.


La dynamique semble plutôt bonne pour Sacramento qui pourrait enchaîner dans deux jours chez les Minnesota Timberwolves. Le Utah Jazz reçoit les Toronto Raptors vendredi soir, pour une opposition qui s'annonce compliquée face à une équipe qui a remporté 9 de ses 12 matches en déplacement cette saison. 

Retour à l'accueil